École de Magie du Ruisseau - Forum JDR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est dangereux même le jour petite. [ Hanaë + Lorenzo ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: C'est dangereux même le jour petite. [ Hanaë + Lorenzo ]   Mer 25 Juin 2014, 21:52

Ce qui était agréable dans cette école, c’était les fins de semaine. Pas que les cours n’étaient pas agréable. Loin de là. Enfin, cela dépendait aussi des quels que nous parlions. Mais, mes cours n’étaient pas si pires que cela. C’était simplement que je ne comprenais pas réellement le but de tout ça. Certes, c’était d’apprendre. Mais pourquoi on devait absolument faire tous les cours. Pourquoi ne pas choisir simplement ceux qui nous tentaient. Ok, on en choisissait sept. Ce n'était pas si pire, je devais l'avouer. Sauf qui dit que j'aimais les sept!! Ce qui était totalement nul. Enfin, passons. Nous étions quand même la fin de semaine et le château était très calme. Beaucoup d’enfants retournaient à la maison. Ceux dont les parents habitaient proche, mais trop loin pour faire des allez retour dans la journée. Ça aurait pu être mon cas, mais à l’école, j’avais l’impression d’avoir la paix. Ou presque.

J’avais quelques devoirs à faire, mais l’envie n’était pas réellement là. Je décidai plutôt d’aller me promener près du château. Le soleil me ferait du bien et me donnera peut-être ensuite l’envie de travailler un peu mes cours. Une fois dehors, je marchai sur le bord du ruisseau qui longeait l’école. Le soleil donnait l’impression de rentrer dans mes yeux. Car le bleu clair était mélangé au jaune qui se faufilait dedans.  Le rouge de mes cheveux paraissait encore plus éclatant avec tout ce soleil. J’aurais dû mettre des lunettes soleils. En fait, beaucoup de gens se promenait avec celles-ci. Sauf que pour ma part, j’aimais tellement mes yeux et leur changement de couleur qui démontrait  mon humeur, que je ne voulais pas les cacher pour rien au monde.

Je fis le tour du village et m’arrêta même à un endroit pour manger. Tant qu’à prendre une journée relaxe, autant y aller jusqu’au bout. J’achetai un peu d’encre pour tenir encore un bout à l’école. J’aimais bien ce petit village. Il était utile et c’était bien ainsi. Quand il avait trop de monde à un endroit, je changeais subtilement de place. Rien de plus compliquer. Je devais avoir changé trois fois de place alors que je mangeais. Les gens me fixaient étrangement. Je leur lançais des regards noirs et quand je trouvais qu’on me regardait trop, je changeais encore de place. Surement des espions ou quelque chose comme cela.

Je continuai ma promenade et décida de terminer le tout avec la forêt. Il faisait encore jour, quoi que le soir aille tomber surement bientôt. J’avais le temps de visiter et un peu. Pas besoin d’aller jusqu’au fond quand même. Quoi que ça pourrait être intéressant. J’aimais bien les créatures que renfermait la forêt. Je pourrais les observer et ainsi donc déjà les connaitre lors des cours. Bon, ce n’était pas réellement la raison pour laquelle je ferais cette excursion. Je m’avançai plus profond dans la forêt. Il faisait noir même quand le soleil n’était pas encore coucher. Seulement quelques rayons réussissaient à passer à travers les épaisses feuilles des arbres.

Le silence et le bruit des feuilles, c’était pour cela que j’aimais être ici. N’entourer de personne. Sauf de…. Surement quelque chose finalement. J’attendais des pas. Des bruits de feuilles. Des branches qui craquaient. Il avait de quoi à ma droite. Je n’arrivais pas à voir la créature. Je me tournai vers le bruit. Ça se rapprochait. Je l’entendais. Puis, des yeux de couleur jaunâtre firent leur apparition. Je reculai un peu. Mes yeux normalement clairs deviennent plus foncés. Une certaine peur s’emparait de moi. Une chose dont je n’étais pas habitué. Des émotions fortes, ce je ne connaissais pas cela. Autre que mes crises lorsque j’étais entourer de trop de monde. Comme lors de la fête d’ouverture du château.

Reculer était facile, éviter les branches, c’était autre chose. Je finis donc par trébucher. Mon regard vide et mon visage neutre toujours tourner vers les yeux. Je n’arrivais pas à détecter réellement la créature et je devais avouer que ça me frustrait un peu. J’aimais bien aimer savoir ce qui s’approchait de moi. Je lâchai un petit cri quand je remarquai que les yeux de la bête s’approchaient dangereusement vite. Il devait courir. Je fermai mes yeux et me tourna pour protéger mon visage, toujours parterre. Bravo pour la performance, mais ce n’est pas réellement cela qui allait m’éviter de me faire attaquer. J’avais simplement oublié que j’avais une baguette près de moi et que je connaissais surement un sort qui aurait pu la repousser. Bravo petite!
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Legault
Policier(ère)
avatar

Âge (du perso) : 23
Sexe (du perso) : Masculin
Date d'inscription : 16/06/2014
Messages : 25
# de RP : 21

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: C'est dangereux même le jour petite. [ Hanaë + Lorenzo ]   Jeu 26 Juin 2014, 17:45

Oui, même sous les rayons ardents du soleil, la forêt n’était jamais tout à fait sécuritaire. D’ailleurs, ce n’était pas pour rien qu’on en interdisait l’accès aux habitants. Toutefois, depuis la dernière semaine, et ce pour toutes celles à venir, le corps de Police de Sainte-Charlotte-de-Forest avait multiplié les effectifs pour surveiller les bois, et ce n’était pas sans raisons. Certes, les villageois savaient qu’elles dangers recelaient la faune environnante, mais les nouveaux arrivants qui peuplaient pour la première fois ce trop petit village, eux, l’ignoraient. Ils n’avaient pas grandit avec l’interdiction de marcher dans les bois sans protection. Et leur soif d’aventure allait surement les pousser à aller explorer les environs, même si on les avait prévenus à leur arrivée que c’était dangereux.

Même le jour.

En ce samedi matin de la première semaine des classes, la vigilance de Lorenzo et ses compagnons de la Police était décuplée. Ces adolescents des quatre coins du monde ne rentraient pas chez eux la fin de semaine, sauf pour ceux qui étaient, au minimum, des Québécois, et dont le voyage serait plus léger. La forêt entourant Sainte-Charlotte-de-Forest grouillerait donc, tout le weekend, de sorciers expérimentés en combat, autant magique que physique.

En effet, la longue épée à large lame solidement accrochée dans son dos, Lorenzo patrouillait dans la zone qui lui avait été attribuée pour son quart de travail. Il avait son uniforme qui l’identifiait par son nom et son grade, et marchait très lentement, prenant soin d’éviter, malgré sa forte carrure, de faire du bruit en piétinant une feuille ou une branche, afin de ne pas attirer l’attention des fauves.

Mais ce ne fut pas lui qui attira l’attention d’une créature carnivore d’origine canine, qui ressemblaient à s’y m’éprendre à un loup, mis-à-part son côté beaucoup plus… dangereux et ses pouvoirs mystérieux… Non, ce fut plutôt l’indiscrète adolescente, qui avait bêtement décidé d’explorer la forêt, peut-être pour une dose d’adrénaline ou par idiotie, qui faisait du bruit en marchant.

Lorenzo cessa sa marche silencieuse et couru pour intercepter l’attaque qu’il voyait venir, et que l’adolescente aussi, apercevait, mais qu’elle n’évita pas, ce contentant de se cacher le visage avec son bras, comme si le fait de ne pas voir pouvait la sortir de ce mauvais pas.

Idiote.

-Protego! s’exclama le sorcier lorsqu’il fut assez près de l’adolescente pour que le sortilège les englobes tous les deux.

En effet, malgré le danger que représentaient toutes les races présentes dans la forêt, il existait un pacte entre eux et les sorciers. Les premiers promettaient de ne pas déranger le village (bien que quelques créatures osent parfois les défier et leur causer des soucis) et en échange, les seconds ne pénétraient pas dans la forêt, ou s’ils le faisaient, ils ne devaient pas leur faire de mal. Utiliser un sort de répulsion, de paralysie ou d’attaque contre cette créature aurait pu causer un réellement de toute sa meute. Lorsque la bête percuta le bouclier magique, elle ne put que rechigner et repartir d’où elle venait, sans toutefois pouvoir prétendre qu’elle était réellement blessée.

Sans délicatesse aucune, Lorenzo empoigna le bras de l’adolescente à la chevelure rouge vif, qui avait trébuché, et la ramena aisément sur ses pieds. Le regard presque noir du policier rencontra celui, presque aussi sombre, de la gamine effrayée. Il la fixa autant pour montrer sa mauvaise humeur que pour qu’elle comprenne qu’elle était dans un sal pétrin. En réalité, il n’était jamais particulièrement sévère, malgré son apparence imposante, il était réellement doux, mais il préférait faire semblant d’être un méchant soldat pour qu’elle prenne réellement la peur de sa vie et ne revienne jamais.

- Alors Gamine, tu es rassasiée? Tu avais besoin d’un peu d’adrénaline pour mettre du piquant dans ta vie? Tes enseignants n’ont pas pris le temps de te dire que l’accès à la forêt est interdit, sauf sous avis contraire? Je vais te raccompagner jusqu’à la sortie, mais avant, tu vas me donner ton nom et ton année, que je l’écrive dans mon rapport, la Directrice sera mise au courant de ta bévue… La forêt EST dangereuse, petite, même le jour!

Il n’avait toujours pas levé le bouclier magique, il doutait que la créature soit encore dans les parages, ou que le vacarme en ait attiré une autre, et que l’une ou l’autre attende patiemment que la défense du Policier se baisse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dangereux même le jour petite. [ Hanaë + Lorenzo ]   Ven 04 Juil 2014, 13:59

Ok, ce n’était réellement pas la plus brillante des idées de simplement se mettre en boule en attendant de recevoir l’attaque. L’attaque qui n’était pas arrivée. Du moins, pas comme je le pensais. Au contraire, je me relevai la tête d’un bond quand j’entendis une voix d’homme crier un sortilège de protection. Mon regard se posa sur lui, oubliant presque la bête. Ok, il m’avait sauvée, mais en même temps, il est légèrement trop dans ma bulle en ce moment. J’aimerais bien qu’il décolle un peu. Je sursautai légèrement quand la bête percuta le bouclier magique. Mon regard fixa la bête qui partait à sens inverse. Un minuscule sourire vient apparaître sur mon visage. Je me demandais ce qui se serait réellement passer si l’homme n’avait pas été là. La bête m’aurait frappé certes. J’en étais quand même consciente. Sauf je me demandais si je m’en serais sortie avec que des marques de morsures ou de griffes? Ou si j’aurais eu des blessures plus graves.

Passons à autre chose. Il a des questions ainsi qu’on ne devrait simplement jamais se poser. Sauf que mon cerveau ne le comprenait pas. Il n’avait pas non plus compris que j’aurais pu me sauver moi-même avec le même sort ou quelque chose qui se ressemble. Comme s’il oubliait que je pouvais être une sorcière. Ça devait être son côté moldu qui n’a pas compris. Ouuais, c’est surement cela. Sinon, pourquoi je n’aurais pas pensé comme une sorcière et je n’aurais pas sortie ma baguette comme l’avait fait le monsieur. Le monsieur qui me prit par le bras et me releva dans le temps de le dire. Si je n’avais pas eu le réflexe de mettre mes pieds droits, je serais tombée de nouveau par terre. Mes yeux sombres le fixèrent. Je ne l’aimais pas. Pour qui se prenait-il de me prendre ainsi par le bras.

Je l’écoutais parler… Enfin, le plus que je le pouvais. Je ne comprenais pas réellement sa réaction. C’était légèrement exagéré. Il aurait simplement du continuer son chemin et me laisser m’arranger avec mes problèmes. Comme n’importe qui l’aurait fait. En tout cas, moi je l’aurais fait. Surtout quand ça donne trop de problème. Il fallait de bonne raison pour aider quelqu’un. Pour faire quelque chose tout simplement. Il n’arrivait pas de ma traiter de gamine ou de petite. Quand même, je sais que je ne suis pas une adulte, mais je ne suis plus une petite enfant. Maintenant, il voulait mon nom et mon année. Je fronçai les sourcils. Il prenait cela très au sérieux. C’était presque mignon à voir. Je n’avais rien fait de mal. Je ne m’étais pas aventurer si loin de cela. Et… Je suis désolée, mais je n’avais surement pas écouté la partie qui disait de ne pas y aller. Je haussai les épaules pour répondre à ses nombreuses questions que je trouvais inutile.

« Je suis Hanaë Kelly Collins seconde année. »

Ma voix ne montrait aucunes émotions tout comme mon visage. Sauf mes yeux qui n’étaient pas bleus clairs. Je réfléchissais encore sur le pourquoi je m’étais aventurée ici. J’avais besoin de prendre de l’air et la forêt me semblait pourquoi un bon endroit. C’était calme et il n’avait pas de personne qui te regardait et prenait des notes sur toi. Peut-être que lui par contre était ici pour cela. Il allait parler à la directrice qu’il avait dit. Hum… Je n’aurais pas dû donner mes informations. Idiote que je suis. C’était un espion surement. Comme tous les autres. Grrr…. Je soupirai. De toute façon, il était trop tard. Il savait maintenant qui j’étais. J’arrangerai les choses plus tard.

« Partout c’est dangereux. Les animaux peuvent bien sortir de la forêt s’ils veulent. Tout comme nous on peut y rentrer. On fait quoi si nous voulons aller prendre de l’air frais entouré d’arbres? C’est illogique de nous interdire l’accès à la forêt. De plus, ce que nous trouvons là-dedans peut être intéressant pour nos prochains cours. Je n’ai pas été très loin dans la forêt. Et puis… Vous n’aviez qu’à me laisser faire attaquer par la bête si vous n’êtes pas content! »

Non mais c’est vrai! Il n’aurait pas eu de problème et pas de rapport à remplir. C’était si simple des fois de laisser les gens de débrouiller seul. Certain parlait de conscience, mais ça, c’était leur affaire.

« Pour terminer, vous êtes qui pour me parler ainsi et prendre des informations sur moi? Un espion de ma mère? Je sais qu’elle n’arrête pas de me surveiller. Mais je n’irai pas chez elle. Elle va encore me forcer à… »

Finissons la phrase là. C’était mieux ainsi. Trop d’information tuait l’information.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Legault
Policier(ère)
avatar

Âge (du perso) : 23
Sexe (du perso) : Masculin
Date d'inscription : 16/06/2014
Messages : 25
# de RP : 21

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: C'est dangereux même le jour petite. [ Hanaë + Lorenzo ]   Sam 05 Juil 2014, 22:16

Comment pouvait-elle être aussi calme en ces circonstances? Elle aurait dû être entrain de pleurer, de paniquer, ou du moins le remercier de l’avoir sauvée! Réalisait-elle au moins qu’elle venait de passer à un cheveu de la mort? La créature qui venait de l’attaquer n’était certes pas venue pour lui faire des câlins! Et cette enfant réagissait comme si rien de bien grave ne s’était passé, comme si c’était sa routine matinale de se faire agresser par un monstre canin et faire perdre son temps à l’officier de service!

Toujours entourés du bouclier de protection de Lorenzo, Hanaë haussa bêtement les épaules en répondant à sa question, sur un ton si détaché qu’elle en était effrayante, comme si cela lui passait six pieds par dessus la tête. Elle prit la peine de se justifier, d’une façon si banale qu’il sembla presque à son sauveteur qu’elle croyait en ce qu’elle disait. Qu’elle croyait vraiment que c’était illogique d’interdire l’accès à la forêt puisque c’était utile pour les cours…

-Illogique?! C’est toi qui dit ça alors que tu viens de passer à un poil de mourir, alors que, comme tu le dis si bien, tu n’es même pas profondément ancrée dans la forêt? C’est illogique, selon toi, qu’on veuille sauver la vie des étudiants de cette école et de ce village?

Lorenzo n’était pas encore fâché, il ne se fâchait pas facilement et il n’avait même pas hausser le ton, ce n’était pas son genre, il préférait indiquer les leçons et non donner les corrections aux adolescents idiots. Disons plutôt qu’il parlait sur un ton sidéré, surpris et insistant, mais pas méchant.

-Si tu veux en apprendre sur les créatures que tu verras dans tes cours, ouvre un bouquin, nom d’un Hippogriffe! Va à la bibliothèque, ou questionne ton enseignante, mais n’entre pas dans cette forêt sans être accompagnée d’un adulte, à moins de vouloir la mort… Ce n’est pas ce que tu cherchais, non?

Tout à coup inquiet, il la relâcha finalement pour l’observer attentivement, mais tout ce qu’il décelait d’elle n’était pas le désespoir, mais bien l’indifférence, pure et simple. Elle lui demandait pourquoi il l’avait sauvé s’il n’était pas satisfait de sa présence, et pourquoi il la harcelait pour avoir ses informations, prétextant qu’il devait être un espion de sa mère. Soupirant et exaspéré, il tapota du doigt son badge, l’identifiant comme policier de Sainte-Charlotte-de-Forest, qu’elle n’avait apparemment pas remarqué…

-Lorenzo Legault, mon devoir dans la vie est de protéger les gamines tête-en-l’air comme toi. Te forcer à quoi? Si tu as des problèmes familiaux, tu devrais demander de l’aide, pas fuir dans les forêts dangereuses… Allez, je te raccompagne, on est mieux de partir d’ici avant que ton nouvel ami ramène des renforts.

Tout d’un coup protecteur envers cette jeune adolescente probablement éprouvée par la vie, il posa sa main sur son épaule, abandonna son bouclier et la fit marcher devant lui pour la faire sortir du boisé. Il l’amènerait directement à l’école, pour qu’elle ne retourne pas dans le mauvais chemin, et irait effectivement consulter la Directrice à son sujet, mais plus pour qu’elle veille sur l’adolescente.

-Comment, à ton âge, peux-tu être aussi apeurée? Tu sais, je ne suis pas là pour faire le méchant, mon travail est de t’aider, alors si tu as besoin de parler, d’être juste entendue, tu ne dois pas avoir peur de te confier à moi, mon seul objectif est de sauver mon prochain. Tu sais que notre communauté, les sorciers, tendent à disparaître? Au fil des siècles, nous sommes de moins en moins… Les précieux étudiants comme toi doivent être entourés de la meilleure des façons, car vous êtes notre relève, tu n’as pas idée de l’importance que tu as, Hanaë.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est dangereux même le jour petite. [ Hanaë + Lorenzo ]   Lun 14 Juil 2014, 21:46

L’homme ne semblait pas du tout content de mes réponses. Oh, il ne criait pas comme certains adultes auraient fait. Mais ces paroles disaient parfaitement ce qu’il ressentait. Il essayait de défaire mes arguments. Oui je trouvais cela illogique. On n’avait qu’à nous avertir ce qu’on risquait et ensuite, c’était à nous d’assumer les faits. Si on mourrait, alors c’était de notre faute. Si une personne voulait venir nous sauver, alors c’était son problème à lui et ensuite il devait vivre avec cela. Comme il le faisait dans mon cas. Puis, il continua à parler. Il parlait toujours de toute façon. Il voulait que j’aille à la bibliothèque ou que je demande tout simplement à mon enseignante de m’expliquer ce que je voulais à la place de m’aventurer dans la forêt. Certes, ça pouvait être une bonne idée.

Il avait aussi une question utile ou pas, qu’il me posa. Si mon but avait été de me tuer. Non, je ne crois pas. Je secouai la tête doucement. Mourir n’était pas un choix en tant que tel. Ça arrivait, quand ça avait à arriver. Aujourd’hui, j’avais passé proche de mourir, mais finalement, ce n’était pas le cas. Demain, serait une autre journée. C’était ainsi. Ceux qui se donnait la mort, je ne l’ai comprenais pas. C’était trop facile se donner la mort. Ce sont des lâches incapables de survivre à leur proche vie. Il me fixait alors. Au moins, il avait lâché mon bras. Je n’aimais pas qu’on me touche. Je n’aimais pas ce que je ressentais quand on me touchait.

L’homme pensait que j’avais des problèmes familiaux. Il ne pouvait pas comprendre. Ce n’était pas comme les enfants qui se faisaient battre par leurs parents ou autre maltraitances physiques ou mentales. Tout se passait dans ma tête. C’était ma mère qu’il fallait plaindre. Sauf que bien entendu, je ne captais rien de cela. On quitta la forêt. Dommage. J’aurais bien aimé la visiter un peu plus ou savoir c’était quoi la bête qui m’avait attaqué. Je demanderai lors de mon prochain cours. Ou ira à la bibliothèque. Vous voyez que je peux écouter quand je veux!! On marchait pour sortir hors de la forêt quand il posa de drôle de question. Comment je faisais pour ne pas avoir peur en ce moment. Et m’expliqua comme quoi j’étais beaucoup plus importante que je le pensais. Mon regard fixé sur l’école qui s’approchait de plus en plus, je réfléchissais à toutes ces paroles.

« Je savais qu’il était possible qu’il arrive quelque chose dans la forêt. J’ai eu peur, enfin je crois. Puisque je me suis cachée de la bête. Je n’ai pas pensé à prendre ma baguette. Je ne sais même pas pourquoi. Mon visage ne démontre jamais les émotions. Du moins, c’est ce qu’on m’a dit. »

Voilà pour la première question. C’était aussi simple que cela. Je ne savais pas si c’était de la peur que j’avais ressenti. Personne n’avait jamais pris le temps de me dire que ce que je ressentais en ce moment, c’était tel ou tel émotion. Ceux que je savais, c’était moi-même qui avais fini par comprendre avec le temps. À présent, je devais tenter de me racheter sur le fait d’avoir dit trop d’informations un peu plus tôt. Mais avant tout...

« Je peux comprendre que vous pensez que nous sommes importants. Comme vous dites, nous sommes la relève des sorciers. Par contre, en même temps, j’ai de la misère à comprendre que je sois si importante à vos yeux de là à me sauver d’une mort certaine. Vous ne me connaissez pas. Élève ou pas, vous ne risquez votre vie pour n’importe qui? »

Je n’ai jamais été maltraité en tant que tel. Enfermer dans une petite pièce quelques jours pour analyser mon problème. Ensuite, on m’avait simplement obligé à prendre des médicaments qui me rendaient zombie. Une fois que j’avais découvert tout cela, j’avais vite tout arrêté. Par contre, ils étaient tous contre moi. Il ne devait pas en faire partie lui. Pas un autre qui allait me dire de les prendre. Pas un autre à être léguer contre moi.

« Je n’ai pas besoin de votre aide. Je me débrouille bien toute seule.J'ai peut-être sembler dire le contraire, mais ce n'est pas le cas. Mes… problèmes familiaux, ne peuvent pas être régler avec seulement votre aide. Il a des gens qui ont besoin d’aide dans cette famille et ce n’est pas moi. Même si on me dit le contraire. »

Je ne sais pas encore s’il était réellement espion de ma mère ou pas. Ses paroles allaient à moitié dans ce sens. J’allais le savoir. C’était certain. Aujourd’hui ou demain. Je ne sais pas encore. On verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Legault
Policier(ère)
avatar

Âge (du perso) : 23
Sexe (du perso) : Masculin
Date d'inscription : 16/06/2014
Messages : 25
# de RP : 21

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: C'est dangereux même le jour petite. [ Hanaë + Lorenzo ]   Mar 19 Aoû 2014, 17:24

À un certain moment, Lorenzo comprit qu’Hanaë n’était pas tout à fait bien dans sa tête. Il n’était pas certain si c’était au moment où elle lui affirma qu’elle avait eu peur, mais qu’elle ne montrait jamais ses émotions, comme si c’était possible de contrôler sa frayeur, ou alors si c’était au moment où elle lui demanda encore pourquoi il l’avait sauvé, pourquoi il risquait sa vie pour quelqu’un qu’il ne connaissait pas, alors qu’il venait expressément de lui expliquer que c’était son boulot, tout simplement, qu’il avait été formé pour cela, dans la vie, car il n’y avait rien d’autre qu’il sache faire, de toute façon. Elle nia le fait d’avoir tenté de se suicider, mais n’apporta pas plus d’explications sur la raison qui l’avait amenée ici, ni sur l’allusion qu’elle avait faite à propos de sa famille, si bien que le policier en conclut qu’après son rapport, il n’irait pas voir que la directrice, mais aussi le psychologue. Peut-être savait-il quelque chose, après tout, le dossier de cette élève devait bien s’être rendu depuis son ancienne école, et si elle avait des problèmes, ce serait écrit dedans. C’était impossible que personne n’ait remarqué quoi que ce soit lors de sa première année d’études à l’externe de Sainte-Charlotte-de-Forest.

N’est-ce-pas un signe de folie que de nier de l’être? Un adolescente, à peine pubert, pouvait-elle vraiment prétendre ne pas avoir besoin d’aide alors qu’elle vient de risquer la mort, et cela sans en laisser paraître le moindre choc? Elle fit encore allusion à sa famille, prétendant que c’était eux qui avaient besoin d’aide, et non elle.

N’étant pas psychologue lui-même ni spécialisé d’une quelconque façon dans les relations humaines, Lorenzo ne savait plus trop comment agir avec cette gamine particulière. De toute façon, il avait d’autre travail à faire, et comme il arrivait à la vue de l’école, il s’arrêta de marcher.

-Très bien… prononça-t-il très gentiment, comme s’il cédait à ses caprices. Tu es une grande fille, rentre à l’école, ne retourne pas dans la forêt, c’est tout ce que j’ai à te dire, parce que c’est mon travail, tout simplement, et que si tu déroge encore à cette règle la sanction sera sévère. Pour ce qui est de ta famille… Non rien… Ce sera dans mon rapport…

Et il abandonna Hanaë devant la porte de Du Ruisseau, sachant qu’il se dépêcherait de remettre ses informations aux autorités capables de l’aider, de la soigner, de la punir aussi, car ce n’était pas de ses fonctions de punir les récalcitrants, juste de les prévenir… Ensuite, la Directrice de l’établissement allait bien lui coller une retenue…

Et l’obliger à consulter le psychologue, pour ce qu’elle appel vaguement des problèmes familiaux, mais qui semble bien plus grave aux oreilles de l’italien.

[Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est dangereux même le jour petite. [ Hanaë + Lorenzo ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est dangereux même le jour petite. [ Hanaë + Lorenzo ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tourne la Grande Ourse, tourne la Petite Ourse (PV Justin)
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École de Magie du Ruisseau - Forum JDR :: Corbeille :: Archives des RPS :: RPs de l'an 1-
Sauter vers: