École de Magie du Ruisseau - Forum JDR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Sept-1] Enfin la vérité - Sheireen et Myrtille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myrtille Desrochers
Apprenti(e) policier(ère)
avatar

Date d'inscription : 16/06/2014
Messages : 36
# de RP : 26

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: [Sept-1] Enfin la vérité - Sheireen et Myrtille   Jeu 01 Jan 2015, 19:02

Suite de --» http://ecole-du-ruisseau.forumactif.com/t245-soeurs-ou-sosies

Après sa conversation avec Lorenzo, Myrtille s’était promis de passer à autre chose. Elle avait reconstruit sa carapace, la croyant encore plus solide que l’ancienne et se promettant que cette fois, rien ne la briserait. Tout le monde lui avait mentit, et puis ? Était-ce réellement important ? Est-ce que ça changeait vraiment quelque chose dans sa vie ? Rien dans son enfance la rendait fière, aucun bons souvenirs ne lui revenait en mémoire quand elle pensait au passé. Tout ce qu’elle désirait, c’était passer à autre chose, regarder vers l’avenir et avancer. Mais avant d’en être capable, Myrtille devait connaître toute la vérité, complètement et entièrement. C’était pourquoi elle se tenait dans cette pièce déserte au fond de l’école. En fait, c’était dans cette pièce qu’elle et Sheireen avaient appris le début de la vérité. Dans cette pièce qu’elles avaient fait le choix de savoir. Et ce serait dans cette pièce qu’elles sauraient tout jusqu’à la fin.

Le matin, Sheireen était venue la voir en lui disant qu’elle avait reçu la réponse à la lettre de sa mère. Les deux sœurs avaient convenu de se retrouver ici après leur cours pour en prendre connaissance et en discuter sans être dérangées. Myrtille ne savait pas si sa jumelle – se mot passait encore de travers dans sa tête- avait lu la lettre ou non. Elle espérait la deuxième option. Elle ne pourrait supporter que Sheireen sut et elle non. Ça avait été le cas dans tous les autres moments de sa vie, elle voulait quelque chose de différent pour la suite. Mais en même temps elle aurait compris si ça avait été le cas car elle-même était impatiente de savoir.

Même si Myrtille n’arrivait pas à identifier ses sentiments, elle savait avec certitude maintenant qu’elle voulait tout savoir. Un mélange de colère, de peine, de déception et même de peur se mélangeaient dans son cœur. Mais ça lui était égal, elle voulait savoir. La jeune femme faisait les  cents pas en pestant contre Sheireen qui n’arrivait pas. Avait-elle eut un empêchement ou faisait-elle  exprès de la faire languir ? A moins qu’elle ait peur ? Bref, la raison importait peu, mais la jumelle avait intérêt à apparaitre avant que Myrtille n’aie usé toute la semelle de ses chaussures.

La sorcière entendit des pas et se figea aussitôt. Elle tendit l’oreille et soudain la porte s’ouvrit sur Sheireen. L’impatience qu’elle ressentait un instant plus tôt s’envola instantanément, cédant sa place à la peur. Mais la jeune femme demanda malgré tout :  «Et..?» Le moment de vérité était arrivé, elle ne pouvait plus reculer. Elle fixa intensément sa sœur, attendant d’enfin savoir. Peu importe ce qu’elle apprenait, au moins elle saurait la vérité et pourrait passer à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen Fraser
Élève/Équipe de Quidditch
avatar

Âge (du perso) : 15
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 30/04/2014
Messages : 46
# de RP : 40

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: [Sept-1] Enfin la vérité - Sheireen et Myrtille   Jeu 08 Jan 2015, 15:21

Après leur découverte, Sheireen était restée longtemps cloitrée dans la salle qui s’était temporairement transformée en laboratoire, à réfléchir, à essayer de comprendre, en vain. Le soir, dans son dortoir, elle gribouilla sur des feuilles, en noircit des douzaines, exprimant ses pensées, ses craintes, ses doutes, sa fureur surtout. Relatant les événements, dans les détails. Une fois calmée, elle put retirer les éléments pertinents dans ce qu’elle avait écrit et pu composer une lettre à sa mère qui ne laisserait pas transparaître trop sa déception et sa hargne. Elle lui expliqua qu’elle avait rencontré une jeune fille, tout simplement, et qu’elle lui ressemblait beaucoup. Puis elle lui parla de façon détaché de l’épisode de la potion, ne laissant pas entrevoir qu’elle était bouleversée, mais lui demandant simplement de lui expliquer ce que cela pouvait signifier.

Puis elle avait patienté, une fois la lettre cachetée et envoyée par un hibou, elle avait attendu. Elle évitait Myrtille dans ses cours de botanique, heureusement le seul cours qu’elles avaient en commun, elle lui avait simplement laissé savoir qu’elle attendait une réponse de sa mère.

Au matin du septième jour suivant l’envoi de la lettre, elle reçu une enveloppe au déjeuner, dans la salle à manger. Surprise de la rapidité avec laquelle son messager avait fait l’aller-retour Québec-Angleterre, elle avait fait tourner l’enveloppe dans ses mains sous tous ses angles, mais n’avait pas sus l’ouvrir. Au loin, elle remarqua l’attention de son petit frère, qui devait bien se demander ce qui la tracassait ainsi. En effet, elle n’avait toujours pas parlé de sa découverte à Syrias, se disant qu’il s’agissait peut-être de rien, bien que son cœur sache qu’il se passait quelque chose qui dépassait l’entendement.

Elle ne voulait juste pas l’inquiéter.

Dans le parc, elle aperçu sa jumelle assister à son cours de soins aux créatures magiques, et agita l’enveloppe dès que leurs regards se croisèrent. Comme elle ne voulait pas déranger Madame Khanrell, Sheireen ne lui glissa que quelques mots, soit une heure et un lieu, avant de s’éclipser à son propre cours.

À quelques minutes de la rencontre, Sheireen était restée dans son local de classe, fixant l’enveloppe de sa mère. Elle n’avait pas été attentive à son cours de Sortilèges, pas plus qu’elle ne l’avait été de la semaine. L’envie de connaître la vérité la taraudait, mais elle craignait d’ouvrir ce fichu bout de papier qui la lui dévoilerait. Elle se résigna toutefois à rejoindre Myrtille qui l’attendait dans les sous-sols, la même pièce où elles avaient tenté l’expérience, l’enveloppe toujours scellée.

Hésitante, elle entra dans la pièce sans vouloir la regarder pour constater une fois de plus à quel point elles étaient identiques. Lorsque Myrtille prononça sa question sous la forme d’un simple mot, inquiète, Sheireen haussa banalement les épaules en lui tendant la réponse que ses doigts tendus refusaient de consulter.

- Je pas avoir courage d’ouvrir… Je pas être certaine de vouloir savoir, notre vie être une mensonge et celle de Syrias aussi, je ne pas savoir comment je pouvoir lui en parler après savoir ceci… Damn it, ouvre-là toi!.

Bien qu’elle savait que l’entière lettre serait rédigée en anglais, car elle n’avait jamais entendu sa mère prononcer un traître mot français, elle ne pensait pas que les compétences linguistiques de Myrtille envers la langue internationale puissent être assez faibles pour l’empêcher de saisir les grandes lignes. Toutefois, sa jumelle ne tendit pas la main pour se saisir de l'enveloppe, alors l'Anglaise dut se résoudre à la lire elle-même, les mains toutes tremblantes.

- Maman parle pas français, c’est ma tante qui nous appris à Syrias et moi. Je essayer de traduire, mais promettre rien... Elle toussota autant pour s'éclaircir sa voix, enrouée par l'émotion, que pour se redonner contenance. Elle dire qu'elle ne pas... heu... comprendre pourquoi... Heu non attends je crois c'est «comment». Enfin, comment tu être possible. Elle dire que... Oh my gosh, I just can't believe it...

Des larmes coulèrent sur ses joues alors qu'elle prit le temps de lire l'entièreté de la lettre toute seule, pour en prendre bien connaissance avant de traduire pour ne pas se tromper. Sa voix sonnait comme un sanglot lorsqu'elle poursuivit.

-Maman dire que toi être morte. Elle avoir jumelle avec moi, mais toi disparaître bébé, juste après que nos parents rentrer à la maison de l’hôpital. Ils chercher longtemps le personne qui kidnapped, sorry je sais pas dire en français, toi. Mais pas trouver alors déclarer que toi être morte. Tu avoir, que mère dit, une ... je sais pas en française... Tombstone... heu, roche dans le cimetery you know? Proche de la maison, je ne pas le savoir, Mère dire qu'elle visitait amie là-bas, je jamais regarder. Tu ne pas t'appeler Myrtille... conclu-t-elle en lui tendant à nouveau la lettre pour lui prouver qu'elle disait vrai, car la lettre était accompagnée d'une photographie de la pierre tombale en question, où on pouvait distinctement lire le véritable nom de Myrtille Desrochers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrtille Desrochers
Apprenti(e) policier(ère)
avatar

Date d'inscription : 16/06/2014
Messages : 36
# de RP : 26

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: [Sept-1] Enfin la vérité - Sheireen et Myrtille   Mer 25 Fév 2015, 22:30

________________________________________


Myrtille fut à moitié soulagée que Sheireen n’eut pas ouvert la lettre. Au moins elles sauraient ensembles. Même si en vrai cela ne changerait absolument rien à la réalité. Elle remarqua chez sa sœur, elle ne pouvait plus le nier maintenant, les potions ne mentent pas, la même agitation qu’elle-même ressentait. Quand Myrtille questionna sa jumelle, cette dernière se contenta de hausser les épaules et de lui tendre la lettre en lui disant qu’elle n’avait pas le courage de l’ouvrir. La jeune sorcière resta figée. Premièrement, elle n’était pas sûre d’avoir plus le courage, deuxièmement, si la lettre était écrite en anglais, comment pourrait-elle en comprendre un mot ? Sheireen dit comprendre le message car elle ouvrit lentement la lettre en disant qu’elle ferait de son mieux pour traduire. Myrtille faillit répliquer que de toute façon, elle préférait peut-être ne pas comprendre, mais se ravisa. Elle ne s’était pas rendue jusque-là pour ne pas savoir.

Son sosie commença la lecture en essayant de traduire en même temps, ce qui donna quelque chose de pas très compréhensible. Elle s’interrompit donc pour terminer la lecture seule avant de pouvoir expliquer plus clairement les paroles de leur mère. Ces quelques instants parurent une éternité à Myrtille qui n’avait pas remarqué qu’elle avait arrêté de respirer. Quand enfin Sheireen reprit la parole, se fut au travers de sanglots étouffés. Malgré le mélange de langues, l’essentiel restait compréhensible et les larmes de Myrtille se mêlèrent à celles de sa sœur.

Alors elle n’avait pas été abandonnée. Elle avait seulement été victime d’un destin cruel qui s’était entêté sur elle. Sa mère la croyait morte et la pleurait encore. Elle avait et avait toujours eu une famille qui se souciait d’elle quelque part. Déchirée d’une part d’avoir passé à côté d’une vie qui aurait pu être tellement plus facile, mais soulagée d’une autre d’être encore rattachée a un quelconque être dans ce monde.


Sans réfléchir, elle prit sa sœur dans ses bras et elles pleurèrent ensembles. Elle pouvait maintenant dire ce mot ‘sœur’ sans avoir de boule dans la gorge. En fait, elle ne connaissait pas du tout Sheireen, mais Myrtille espérait qu’elles s’entendraient bien et qu’elles rattraperaient le temps perdu. Avec une telle ressemblance physique, comment ne pas s’entendre ?

Plusieurs minutes s’écoulèrent avant que les deux jeunes filles ne reprennent leurs esprits. Myrtille regarda sa sœur et lui demanda doucement. «Tu pourrais m’apprendra l’anglais, pour que je puisse rencontrer maman..» Myrtille hésita sur ce mot qui sonnait nouveau dans sa bouche «et la comprendre ? Tu viendras avec moi ? Tu nous présentera..?» Cette dernière demande sonnait plus comme une supplique que comme une question. Ne sachant toujours pas comment Sheireen voyait leur nouveau lien de sang, Myrtille ajouta timidement. «Et il faudrait apprendre à se connaître un peu non ? Après tout, on est sœur. Si tu veux bien, tu pourrais commencer par me présenter ton… notre frère ? » Myrtille marqua une pose en réalisant que Syrias ignorait tout de cette histoire. «En fait, je vais vous laisser, toi ou maman, raconter l’histoire a Syrias, et je verrai après s’il a envie de me connaître ou non. Si vous ne voulez pas de moi, je vais simplement disparaitre de vos vies et vous pourrez faire comme si rien ne s’était jamais produit…»





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen Fraser
Élève/Équipe de Quidditch
avatar

Âge (du perso) : 15
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 30/04/2014
Messages : 46
# de RP : 40

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: [Sept-1] Enfin la vérité - Sheireen et Myrtille   Jeu 26 Fév 2015, 20:37

Même si les intentions de ses parents semblaient louables au premier abord, car ils ne voulaient pas peiner leurs enfants avec la triste histoire de l'enfant perdue, Sheireen leur en voulait beaucoup de ne pas lui avoir parlé avant de l'incident et de sa jumelle de naissance, ce qui lui aurait permis de mieux faire face à l'événement aujourd'hui. Elle aurait aimé savoir, même si c'était une vérité difficile à accepter pour une enfant, même pour une adolescente. Maintenant, elle ne savait plus quoi penser de ses révélations, elle se sentait si ébranlée de voir sa vie être changée d'orientation en un coup de vent.

Si troublée que, lorsque sa jumelle désormais confirmée l'enlaça, elle eut un léger mouvement de recule démontrant son indécision quant à ses sentiments envers Myrtille, mais elle se reprit aussitôt pour ne pas la blesser, faisant passer son recul pour un simple sursaut d'angoisse, et elle la serra en retour pour pleurer avec elle. Finalement, elle se rendit compte qu'elle appréciait cette étreinte plus qu'elle ne l'aurait imaginé, et qu'elle était soulagée de pouvoir compter sur cette sœur inattendue.

Elles se relâchèrent après un moment, et toute l'animosité qui les tenaillaient depuis leur rencontre semblait avoir disparus. La haine, la peur et la colère, envolées pour laisser place à une complicité qui ne s'en irait pas de sitôt. Cela surpris même Sheireen à quel point elle avait facilement accepté ce changement, plutôt que de le repousser toute sa vie dans un coin sombre de son cerveau et l'oublier. Myrtille commença à proposer des solutions pour que la famille s'unisse, tout en doutant elle-même de sa chance d'intégrer tout ce beau monde.

-Bien sûr, que je t'apprendre l'anglaise, mais Syrias être meilleur que moi, il nous aider et servir traduction si tu rencontrer maman sans parler l'anglaise. Si c'est ce que tu veux, on ira tous aux vacances, je sais qu'elle et papa être content de te revoir, il ne pas être question que tu disparaître, comment tu pouvoir croire qu'on pas vouloir connaître la famille que tu être? Toi et moi, on se lâcher plus jusqu'à Noël, I want to know you as well as I know me, et je vais parler un peu à Syrias avant de te présenter, pas qu'il avoir peur tu comprendre?

Elle affirma tout cela avec un soudain regain d'enthousiasme par ces futures découvertes qui l'attendaient. Elle espérait juste que son petit frère se ferait aux changements aussi bien qu'elle, et qu'il ne resterait pas traumatisé. Après tout, il était bien jeune pour toutes ces perturbations psychologiques, même pour Sheireen ça avait été troublant et effrayant pendant les jours qui ont précédés la réponse tant attendue de sa mère.

-Est-ce que tu imaginer un peu tout ce que nous pouvoir faire dans cette situation demanda l'anglaise avec un soupçon de mesquinerie dans l'oeil, elle qui avait toujours été une joueuse de tour J'aimer beaucoup voir le tête d'Amy si elle tomber sur nous deux en même temps, oh my gosh... Déjà, des petites blagues à ceux qui ignoraient le dédoublement de Bleuets dans l'école commençaient à germer dans la tête de la malicieuse adolescente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrtille Desrochers
Apprenti(e) policier(ère)
avatar

Date d'inscription : 16/06/2014
Messages : 36
# de RP : 26

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: [Sept-1] Enfin la vérité - Sheireen et Myrtille   Mar 31 Mar 2015, 19:13

Myrtille se sentit rassurée par l’acceptation de sa sœur. Elle avait enfin une famille. Et par famille elle ne parlait pas se sa mère et de son père qui se trouvaient elle ne savait pas où. Non, Sheireen à elle seule était déjà la plus grande famille à laquelle elle se sentait appartenir. Rien qu’à y penser, rencontrer ses vrais parents la terrifiait. Mais les vacances étaient encore loin et elle décida de s’inquiéter de cela plus tard. Toutes ces émotions l’ayant épuisée, Myrtille s’assit sur le sol et continua de bavarder d’avenir avec sa nouvelle coéquipière. Sheireen annonça qu’il n’était pas question qu’elle disparaisse et cela fit chaud au cœur a l’apprentie policière qui ne s’était jamais sentie appréciée nulle part avant aujourd’hui. Même la perspective d’apprendre une nouvelle langue était attirante alors que ça n’avait jamais eu d’importance pour elle auparavant.

Bien que la rencontre avec son petit frère la tracasse, Myrtille choisit de ne pas s’attarder à cela pour le moment. Puis Sheireen se mit à penser à la réaction de ses amies quand elles les verraient ensembles. Un poids s’écrasa sur la poitrine de Myrtille. Elle avait presque oublié qu’elle n’était pas exclusive dans la vie de sa sœur. Cette dernière avait déjà des amies avant son arrivée et elle ne les abandonnerait pas pour elle. Comment Myrtille serait-elle accueillie par l’entourage de Sheireen ? Elle qui était tellement mal à l’aise en public. Contrairement à son habitude, ou elle aurait enfermé ses craintes au plus profond d’elle-même et fait semblant d’être une dure à cuire, Myrtille choisi de confier ses doutes à sa sœur. C’était la première fois qu’elle S’ouvrait autant à une personne, à part peut-être Lorenzo. «Et si… si tes amis ne m’aiment pas ? Je peux juste continuer à faire comme si j’existais pas tsay, ^ça serait pas plus mal…»

Puis, une fois ses craintes apaisée, l’idée de Sheireen ressurgit dans sa tête. Myrtille n’était pas de naturel blagueur, mais sa sœur commençait déjà à déteindre sur elle. «Avant de leur annoncer, on devrait abuser un peu de la situation. Je suis sûre qu’il y a des tas de situations comiques qu’on peut faire quand on peut être a deux places à la fois…» Myrtille n’était pas douée pour élaborer des mauvais tours, mais elle n’avait pas de doutes que Sheireen trouverait un idée géniale. Peut-être que cela l’aiderait à se faire accepter dans le groupe ? Myrtille eut une pensée pour Lorenzo, peut-être que son maître n’appuierait pas son geste. Mais peu importe, il n’était quand même pas son père ! Sans savoir pourquoi, l’idée de déplaire à l’Italien dérangeait Myrtille. Elle qui lui avait presque crié après le premier jour, rebutait à faire quelque chose car elle pensait que peut-être Lorenzo n’apprécierait pas ? Ce n’était pourtant pas son genre ! La sorcière mit cette pensée dans un tiroir dans le fond de son cerveau et se concentra plutôt à l’élaboration de ses plans machiavéliques avec sa sœur nouvellement retrouvée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen Fraser
Élève/Équipe de Quidditch
avatar

Âge (du perso) : 15
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 30/04/2014
Messages : 46
# de RP : 40

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: [Sept-1] Enfin la vérité - Sheireen et Myrtille   Mer 01 Avr 2015, 20:06

Il sembla bientôt à Sheireen que Myrtille angoissait à l’idée d’entrer dans la famille plus qu’elle ne voulait le faire paraître. Elle s’inquiétait d’être acceptée, à la fois par le petit frère et les amies de l’Anglaise. Celle-ci se demandait bien ce qu’avait pu vivre sa pauvre jumelle, ces quinze dernières années, pour craindre autant d’être rejetée par tout le monde. Pourquoi aurait-elle moins sa place dans son cercle d’amies qu’elle-même? Après tout, elles étaient jumelles, et probablement aussi semblables psychologiquement que physiquement, malgré leur éducation opposées.

-NO! Pourquoi tu dire ça? Tu ne pas pouvoir ne pas exister, tu exister! Tu aller à l’école avec nous, aussi, et être humaine, et ma sœur. Qui pouvoir ne pas t’aimer, sister? Anyway, Je veux avoir toi proche, je veux apprendre à connaître toi, ce être impossible si tu être pas avec mes amies, no? tenta-t-elle de la rassurer, assise sur le sol de béton, adossée sur le mur froid et humide des sous-sols de l’école.

Elle tendit la main à côté d’elle, vers Myrtille, pour lui proposer de la prendre, sans toutefois la forcer.

-Nous être sœurs… humm une team maintenant.

Bientôt, Myrtille retrouva le sourire, probablement excitée par les opportunités que laissait entrevoir Sheireen avec un léger sourire aux lèvres. Elle proposa même d’attendre avant de prévenir tout le monde de l’existance de leur fraternité, puisqu’elles auraient ainsi plusieurs occasions de faire des mauvais tours. Bien que l’idée de mettre un peu de bordel dans cette petite école trop tranquille amusait énormément l’Anglaise, elle devait admettre que leur plan comportait une faille.

-Nous devoir inclure Syrias dans bêtises, ou lui faire promettre de silence! Il pas tomber dans le panneau, nous ne pas être really identiques. Et il me connaître trop bien. Mais, tu me donner des idées, little evil, je pense que cette Amy va être blanche… Nous passer notre temps à faire mauvais coups pour l’autre, mais now… Elle ne pas pouvoir faire mieux… Qu’est-ce que tu faire demain matin?

Sheireen n’aurait pas de cours, et elle savait qu’Amy non plus, alors si Myrtille était libre… Elles pourraient passer leur avant-midi à poursuivre Amy dans différents endroits, mais en s’assurant qu’il était à chaque fois particulièrement impossible que la première eut le temps de se retrouver à l’endroit de la deuxième entre deux apparitions. Comme, fouiller chacune un rang opposé de la bibliothèque dans un intervalle de deux secondes…


Dernière édition par Sheireen Fraser le Mer 22 Avr 2015, 17:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrtille Desrochers
Apprenti(e) policier(ère)
avatar

Date d'inscription : 16/06/2014
Messages : 36
# de RP : 26

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: [Sept-1] Enfin la vérité - Sheireen et Myrtille   Dim 12 Avr 2015, 17:47

Sheireen demanda qui pourrait ne pas aimer Myrtille. Cette dernière étouffa un ricanement. Qui pouvait ne pas l'aimer ? Des millions de personnes semble-t-il. Mais le commentaire de sa sœur lui fit tout de même chaud et cœur et elle ne releva pas. Sheireen la voulait proche d'elle, dans son cercle d'amis. Myrtille était prête a faire des efforts pour s'y intégrer même si elle pensait sincèrement qu'elle n'y avait pas sa place. Et si en apprenant a se connaître, ce qu'elle était ne plaisait pas a sa jumelle ? Si elle n'était pas prête a l'accepter comme elle était ? Pourrait-elle perdre sa sœur a nouveau ou se perdrait-elle soi-même ? Mais Myrtille choisit d'enfouir ses craintes dans un coin de son cerveau, elle verrait bien en temps et lieu et elle ne voulait pas embêter sa sœur avec cela. Mais quand Sheireen lui tendit la main, l'apprentie-policière la prit sans hésiter, prête a s'embarquer dans cette nouvelle aventure. «Oui, nous sommes une équipe !»

Sheireen voulait avertir Syrias avant de faire des mauvais coups avec leurs apparence similaire. Bien que la réaction de leur frère inquiétait beaucoup la jeune femme, elle ne put que conclure que c'était la meilleure chose a faire. «Tu devrais lui parler seule a seul avant, et voir sa réaction. Nous verrons par la suite.» Myrtille eut un petit sourire quand Sheireen savoura sa victoire avant même l'avoir gagnée. «Demain matin j'ai un cours, mais après je suis libre !» Après avoir conclu de se revoir le lendemain, les deux sœurs se quittèrent, le cœur plus léger.

* * *

Sheireen et Myrtille s'était donné rendez-vous dans une salle de classe vide pour prévoir leurs mauvais coups subtilement sans se faire prendre. Ils ne pouvaient pas se permettre que quelqu'un les voit ensemble et n'aille tout dévoiler avant qu'elle ait mis leur plan a exécution. Myrtille se leva de bonne heure ce matin là. Elle avait bien dormi pour une fois, certaines de ses vieilles blessures ayant enfin été soignée. Elle se rendit a son cours mais fut incapable de se concentrer tant elle avait hâte de rencontrer sa sœur. Elle n'avait jamais fait de trucs de jeune, n'avait jamais vraiment eu de plaisir. N'ayant jamais été réellement obéissante, Myrtille n'avait pas de scrupule a embarquer dans les mauvais tours de sa jumelle, elle en était même excitée.

Quand enfin, son interminable cours fut terminé, la sorcière ramassa ses affaires a la hâte et rejoignit sa sœur a leur lieu de rencontre prévu. Sheireen y était déjà quand l'apprentie policière fit son entrée. «Bon matin sœurette !» Ce mot sonnait toujours étrange aux oreilles de le jeune fille. [b]«As-tu eu des idées de génie cette nuit ? Un double qui se promène a la vitesse de la lumière, qui change de vêtement entre deux rangées de la bibliothèque ou qui es a deux endroits a la dois. On fait ç comment ? C'est toi la pro des mauvais tours, je t'écoute !»[/b ]
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen Fraser
Élève/Équipe de Quidditch
avatar

Âge (du perso) : 15
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 30/04/2014
Messages : 46
# de RP : 40

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: [Sept-1] Enfin la vérité - Sheireen et Myrtille   Mer 22 Avr 2015, 17:54

(Hey ! T'as pas choisis le nom de naissance de Myrtille encore XD Celui que notre mère t'aurait donné tongue )

Main dans la main, les deux sœurs nouvellement retrouvées semblaient vraiment former une équipe, leurs regards complices étaient si similaires qu'on ne pouvait douter de la parenté, juste par leurs yeux, qui pourtant n'ont pas la même couleur. Sheireen accepta de parler toute seule à Syrias avant de lui faire rencontrer sa nouvelle grande-sœur, question de le préparer mentalement à cet événement, du moins si leur mère ne lui avait pas également envoyé une lettre pour lui expliquer. Les yeux brillants, l'Anglaise commençait déjà à planifier sa journée du lendemain, lorsque Myrtille lui confirma qu'elle n'avait qu'un seul cours en mâtiné...

***

Cette soirée-là, Sheireen ne trouva pas son frère dans l'école, il devait être en train de faire des devoirs avec d'autres garçons de son âge. Comme la journée avait été éprouvante pour elle, l'adolescente alla se coucher de bonne heure, et dormit bien après le début des cours, si bien qu'elle n'avait pas vu entrer ni sortir Syrias du dortoir des garçons... Il allait falloir qu'elle lui parle et vite!

En début d'avant-midi, Sheireen se rendit dans une des salles de classes vide du sous-sol, son sac-à-dos à l'apparence bien rempli. Il n'y avait qu'un seul objet à l'intérieur, mais il prenait toute la place. Myrtille la rejoignit bien assez tôt, presque à la course, et sa jumelle commençait à comprendre qu'elle n'aimait pas l'école, ce qui était tout le contraire d'elle. Non seulement aimait-elle apprendre, mais un établissement remplis de jeunes, c'est le meilleur terrain de jeu du monde pour une joueuse de tours comme elle.

-Good morning Twin. répondit Sheireen avec un sourire à la salutation joyeuse de sa soeur, qui semblait beaucoup plus en forme que la veille.

La Québécoise commença à s'exciter à l'idée de leurs projets de la journée, y allant même de quelques idées pas trop bêtes qui firent sourire l'Anglaise. Évidement, c'était le genre de connerie que Sheireen aimait faire, et qui s'offrait maintenant à elle plus facilement qu'avec un sortilège. Mais elle disposait dans son arsenal de Guerre quelque chose qui leur permettrait de s'amuser encore plus.

-Tu dis que je être la Pro, mais tu avoir belles idées aussi, je pense que tu ne pas être bien sage dans le vie, avant de rencontrer ton famille, non? J'ai une petite secret pour toi, dear Sister. Dit-elle vaguement en ouvrant son sac à dos, pour en sortir une étoffe soyeuses et magnifique. But HUSH! Personne ne doit savoir, même Syrias pas connaître ceci. Je acheter ça à Hogsmeade *, l'année avant aujourd'hui... Hum l'année dernier? Anyway, maman pas savoir, Syrias pas savoir, acheter avec mon argent pocket et dire à nos parents que je acheter bonbons. Économiser deux ans pour ça! Alors faut pas le perdre, ok?

Comme elle ne connaissait pas le bon vocabulaire pour lui expliquer de quoi il s'agissait, Sheireen se drapa de l'étoffe en question, qui s'avérait être une cape. Seule sa tête n'était pas couverte à ce moment-ci, et semblait détachée de son corps, suspendue dans le vide par une sorcellerie invisible.

-Invisibility Cloak! annonça-t-elle, triomphante. Le raison des réussites des tours à Hogwart. Et si la secret reste, nous devenir une team dans le gros livre de légendes. Quoi tu penses de ça, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sept-1] Enfin la vérité - Sheireen et Myrtille   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sept-1] Enfin la vérité - Sheireen et Myrtille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perte des points en dextérité après Up
» La danse des sept voiles...
» BD Sept Cavaliers
» Comment avouer une vérité pareille?
» Dextérité main gauche-main droite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École de Magie du Ruisseau - Forum JDR :: Approfondir ses talents :: L'Intérieur de l'École :: Les sous-sols-
Sauter vers: