École de Magie du Ruisseau - Forum JDR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Milena - élève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Milena - élève   Mar 25 Nov 2014, 11:17


Milena Isidora Kalivski

« Chaque blessure laisse une cicatrice et chaque cicatrice raconte une histoire. Une histoire qui dit : j’ai survécu »

Y'a presque la même chose sur ma carte d'identité... Enfin presque.

NOM ♦ Kalivski
PRÉNOMS ♦ Milena Isidora
SURNOM ♦ Mia
AGE ♦ 13 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 7 février
ORIENTATION SEXUELLE ♦ Hétéro
ANNÉE ♦ Première année
NATIONALITÉ ♦ Slovaque
C'est pas que j'y connais rien mais...

COURS ♦ Botanique, Divination, Histoire de la Magie, Potions, Vol sur balai, Santé et médecine magique, Mythes et légendes, Sortilège.

FORCES ♦ Mia est novice en magie, pourtant on devine chez elle un certain talent pour la divination et les potions. Elle aime beaucoup apprendre, et se débrouille donc bien sur le côté théorique, où elle connait déjà un certain nombre de sorts et beaucoup de culture magique.

FAIBLESSES ♦ Cependant, la jeune fille ayant un tempérament plutôt pacifique, elle ne se révèle pas douée pour les combats. Après tout elle n'aime pas se battre donc ce n'est pas si grave à ses yeux, du moment où elle n'a pas à se retrouver dans de mauvaises situations... Et si un jour, vous voyez Mia avec un balai dans les mains, un seul conseil : fuyez ! C'est une catastrophe ambulante, malgré tout ses efforts pour s'améliorer. ♪ I believe I can't flyyyy ♫



Oh merde ! Non mais ne me dites pas que c'est ma tête que je vois dans le miroir là ?!

Mia n'est pas très grande, et elle est aussi très mince, trop sûrement d'ailleurs. Sa petite corpulence fait qu'elle passe donc souvent inaperçue, ce qui l'arrange car elle n'aime pas se faire remarquer. Lorsqu'on la voit au premier abord, elle semble si fragile qu'on pourrait croire qu'elle va se briser à tout moment, mais non. Quelques formes apparaissent doucement sur son corps, faisant d'elle une de ces choses entre l'enfance et l'âge adulte, bref une adolescente si vous préférer. La jeune fille a un style vestimentaire simple, banal.

Sa peau est très claire, lui donnant presque un aspect maladif, alors qu'elle est en parfaite santé. Mais son teint blanchâtre renforce l'impression de faire face à une poupée de chiffon qui risque de partir en lambeaux si on ne fait pas gaffe. En faisant un peu plus attention, on peut remarquer qu'elle a quelques cicatrices, cependant elles sont peu visibles, l'avantage de bien cicatriser.

Mia n'a déjà plus un visage rond d'enfant, non, ses traits son fins et les gens s'accordent à dire qu'elle deviendra une très belle femme, mais l'adolescente n'y croit pas trop. D'ailleurs, elle serait sans doutes déjà un peu plus jolie si elle souriait plus, mais bon faut pas trop lui en demander...

Le plus impressionnant chez elle, ce sont ses yeux. Etranges mais beaux, Mia elle pense que ses grands yeux violets ont toujours contribués à la rendre bizarre. Ses iris violacées s'accordent parfaitement à la blondeur de ses cheveux, qui cascadent en de grandes boucles jusqu'en bas de ses omoplates. Elle les laisse détachés la plupart du temps, ou les accroche rarement sous forme de chignon.


J'ai pas un mauvais caractère, je dis ce que je pense, nuance !

En premier lieu, Mia est avant tout une jeune fille réservée. Elle n'est pas timide ni associable non, mais elle a du mal a aller vers les gens et surtout de parler d'elle. Très douce, elle n'est pas capable de faire preuve de violence, qu'elle soit physique ou verbale. Pourtant il lui arrive de dire des choses pouvant être blessantes, elle ne le fait pas exprès, c'est simplement qu'elle a prit l'habitude de dire ce qu'elle pense sans trop s'encombrer de fioritures. Elle est comme ça, elle déteste l'hypocrisie et applique les principes auxquels elle tient.

Assez curieuse, la jeune sorcière aime beaucoup apprendre, et certains la voient comme une intello car elle préfère fréquenter la bibliothèque aux personnes. Pourtant elle n'est pas plus intelligente qu'un autre, tout ce qu'elle sait elle l'a apprit, simplement.

Mia a quelques principes bien arrêtés, quelques points sur lesquelles elle demeure assez intransigeante, la rendant plutôt rancunière. En effet l'adolescente déteste les mensonges, ainsi que l'injustice et la lâcheté. Elle sait assumer les conséquences de ses actes, et ne comprend pas que tout le monde ne soit pas ainsi.

Elle est toujours prête à aider les autres sans attendre quoi que ce soit en retour, elle pense qu'il est normal de s'entraider. Très attentive et attentionnée, elle n'aime pas voir les autres malheureux, que soit quelqu'un qu'elle affectionne ou un pur inconnu. Aussi, elle préfère éviter les conflits quand elle le peut, les jugeant inutiles et sans intérêts.

Loin d'être naïve, elle est malgré tout assez rêveuse. Mia aime suivre ses passions, notamment la musique. Consciente que la vie n'est pas toujours belle et joyeuse, la jeune fille fait tout de même preuve d'un grand optimisme. Elle a tendance à croire que dans la vie on peut toujours tout arranger, que tout le monde peut changer, et que pour cela seule la volonté suffit.





Lubies, phobies et autres petits détails

J'AIME ♦ Le piano - les forêts - la neige - les lys - la poésie - la musique classique - dessiner - écrire - les histoires romantiques - les chatons - aider les autres - lire - voyager - les fraises - le chocolat chaud

JE N'AIME PAS ♦ Etre appelée Milena - le sport - les combats - l'hypocrisie - les insectes - les moqueries - Noël - voir quelqu'un pleurer - le maquillage - les chaussures à talons (quelle torture !) - nager - les endroits sombres - manger de la viande - la lâcheté

TICS, TOCS ET MANIES ♦ Mia tient un journal, rempli de lettres pour sa soeur qu'elle n'a cependant jamais envoyées. - Il lui arrive de bafouiller un peu quand elle ne se sent pas à l'aise. - Elle se mord souvent la joue ou la lèvre, pour diverses raisons.




Dans la vie il faut aller de l'avant, mais le passé reste toujours présent...

"Ma très chère Milena,
Regarde-toi ma princesse, comme tu es grande maintenant ! Treize ans déjà, tu n'es plus une enfant maintenant, tu es une jeune fille. Une magnifique jeune fille, quel dommage que tu ne le voies pas...

Je pense que tu ne peux pas à imaginer à quel point je t'aime mon trésor. Je suis tellement désolé, tu sais... Tellement désolé que tu aies été là, ce jour-là, le jour où je suis mort. Je sais que je roulais un peu trop vite, et que cette vitesse ne m'a pas permis d'éviter la voiture d'en face, qui venait de glisser sur une plaque de verglas... Mais tout c'est passé tellement vite ! Ne t'en fais pas Mia, je n'ai pas souffert, je suis mort sur le coup. Mais toi, toi qui n'avais que dix-huit mois à cette époque, et qui était si blessée... J'espère que tu ne m'en veux pas trop de t'avoir infligé toutes ces opérations, de t'avoir laissé toutes ces cicatrices... Mais comment pourrais-tu en vouloir à un homme dont tu n'as aucun souvenir ?

Mais tu sais Mia, durant toutes ces années j'étais auprès de toi. J'étais là quand au bout de deux mois d’hospitalisation les médecins ont annoncé à ta maman que tu étais hors de danger, et que tu n'aurais aucunes séquelles de l'accident. J'étais là quand, quelques mois plus tard, ta mère a décidé de tout quitter en Slovaquie pour venir vivre en France avec toi et ta grande soeur. Ludmila aussi était jeune, elle avait cinq ans quand vous êtes parties toutes les trois, je regrette que vous n'aviez pas de souvenir de votre pays d'origine, mais il faut comprendre ta mère, là-bas mon souvenir était trop fort pour qu'elle recommence à vivre...

Tu sais je t'ai toujours accompagnée. Tu te souviens de ton premier jour en maternelle ? Non, évidemment, tu étais trop jeune... Ta mère pleurait quand tu as lâché sa main pour entrer dans la classe et rejoindre une petite fille pour jouer avec elle comme si tu l'avais toujours connue. Cette petite s'appelait Clara. Tu vois, d'aussi loin que l'on puisse remonter, vous avez toujours été inséparables toutes les deux. Tu sais, c'est Clara qui t'a appelée Mia pour la première fois, parce qu'elle avait du mal à prononcer Milena en entier, à deux ans et demi.

Les années se sont écoulées, Ludmila était une élève très studieuse, et toi, à six ans, tu as commencé le piano. C'était dingue, je te jure ! Comme si dès ce jeune âge, tu savais que le piano était une extension de ton propre corps, il faisait parti de toi. Ma petite pianiste, tu as toujours eu beaucoup de talents ! Ta mère était très fière de toi, moi aussi, d'où je suis.

L'année suivante, Clara est tombée malade. J'aurai tellement aimé être là pour te serrer dans mes bras lorsque l'on t'a dit qu'elle était mourante. Elle avait une leucémie, tu ne comprenais pas bien ce que cela signifiait, mais tu étais si triste ! Malgré tout tu allais en cours, tu écoutais tout pour lui raconter ta journée lorsque tu allais la voir l'hôpital, le soir après tes cours de piano. Elle n'aurait pas pu rêver avoir une meilleure amie que toi tu sais.

Lorsque Ludmila est entrée dans l'adolescence, elle s'est un peu éloignée de toi, et cela te blessait beaucoup, vous qui aviez toujours été si proches... Elle a commencé à faire quelques bêtises, et je me suis mit à vraiment espérer que tu ne fasses pas les mêmes. Tu avais neuf ans lorsque ta soeur est tombée enceinte. Elle elle n'en avait que quinze... Après une violente dispute avec ta mère, Ludmila est partie de la maison. Tu n'as jamais pardonné à ta mère de l'avoir mise à la porte.

Ludmila n'a jamais donné de nouvelles, et tu n'as jamais réussi à la retrouver. A cause de cet événement, ta mère s'est mise à boire. D'abord un verre, le soir. Ensuite un peu plus. Alors tu allais la ramasser dans les bars, tu la mettais au lit, et tu recommençais le lendemain. Pauvre enfant, c'était à elle de prendre soin de toi, et pas le contraire... Pourtant tu ne t'es jamais plainte.

A cette époque, tu as commencé à écrire tes lettres. Tu racontais tout à Ludmila, te disant qu'avoir de tes nouvelles la ferait revenir... Alors tu lui parlais de votre mère, de Clara, de l'école, et du piano aussi. Mais tu ne lui en as jamais envoyé une seule, ne sachant pas où les faire parvenir... Pourtant tu continues à écrire, te disant qu'un jour tu la retrouverais et que tu voulais qu'elle sache tout ce qu'il s'est passé depuis son départ.

Les années se sont écoulées de cette manière, cette même routine oppressante entre une mère alcoolique, une soeur absente et une amie mourante. Ce n'est donc pas dur à comprendre que le piano était pour toi bien plus qu'une passion, c'était une délivrance, qui te permettait de t'échapper le temps de quelques notes à la réalité...

Mais à tes douze ans, tout a changé. Tout a changé parce que tu as apprit la nouvelle. Clara est morte. Tu es allée à l'hôpital en courant, aussi vite que tu pouvais. C'est là que tu as comprit je crois. En traversant cette route. Tu étais tellement perturbée par la perte de ton amie que tu n'avais pas fait attention. Puis le bus a klaxonné, tu as tourné la tête et tu as compris. Tu as compris que le bus allait bien trop vite pour s'arrêter à temps, c'était absolument évident. Tu as compris aussi que tétanisée par la peur tu étais incapable de bouger de sa trajectoire. Fixant le bus, tu as tendu une main devant toi, pour protéger ton visage contre un monstre d'acier.

Le bus s'est stoppé net à quelques centimètres de toi. Tu sentais la chaleur du moteur sur ta peau. Les passants ont applaudis, le conducteur était sous le choc, car lui aussi savait qu'il ne pouvait pas t'éviter et que tu étais pourtant intacte. Il s'était stoppé, par miracle... ou plutôt par magie. Toi, tu as continué à courir, et tu es allée à l'hôpital.

Quelques semaines plus tard, tu as reçu une lettre. C'était toi qui ouvrait le courrier maintenant, tu t'occupais de tout. Une école de magie au Québec. Voilà d'où ça venait. La lettre te disait que tu étais acceptée pour y étudier. N'importe qui aurait prit cela pour une farce. Pas toi. Le jour de la mort de Clara, tu as compris que tu étais différente, en arrêtant le bus.

Il ne te fallut pas longtemps pour prendre ta décision. Tu as laissé ta mère et tu es partie sur un autre continent. Ma fille est une sorcière... Cette phrase est vraiment étrange pour moi, car tu es issue d'une famille de non-sorciers... Depuis septembre tu étudies donc la sorcellerie, et discrète comme tu es, tu ne te fais pas remarquer, préférant te fondre dans la masse.

Bonne chance Mia, sache que je serai toujours dans ton coeur, et que je suis très fier de toi.



Avec tout mon amour,  
Papa"









Dernière édition par Mia Kalivski le Mar 25 Nov 2014, 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Milena - élève   Mar 25 Nov 2014, 11:20

Terminé Very Happy Normalement tongue
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell Fioreis
Enseignante de Soins Créatures Magiques
avatar

Âge (du perso) : 21
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 24/04/2014
Messages : 547
# de RP : 60

Caractéristiques du Compte
Compte: Principal (MP)
Référence:
Statut: Actif / Présent

MessageSujet: Re: Milena - élève   Mar 25 Nov 2014, 11:59

Ton histoire est vraiment magnifique, je te souhaite de bien t'intégrer en RP parmis nous (PS : il y a plein de rps libres ouverts un peu partout, lâche-toi!)

_________________
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Milena - élève   

Revenir en haut Aller en bas
 
Milena - élève
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Kaynan, Élève d'Émeraude
» • Une nouvelle Rentrée, Une nouvelle élève. || Validée.
» Hitori Yamâme, un élève turbulent à Beolan
» Quand l'élève dépasse le maître

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École de Magie du Ruisseau - Forum JDR :: Corbeille :: Archives des Hors-jeu-
Sauter vers: