École de Magie du Ruisseau - Forum JDR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soeurs ou sosies ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Myrtille Desrochers
Apprenti(e) policier(ère)
avatar

Date d'inscription : 16/06/2014
Messages : 36
# de RP : 26

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Soeurs ou sosies ?   Jeu 18 Sep 2014, 22:22


Suite de : http://ecole-du-ruisseau.forumactif.com/t182-face-a-face-avec-soi-meme-pv-myrtille#1326

Sheireen questionna Myrtille sur le pourquoi elle ne connaissait pas le Polynectar. La jeune sorcière hésita une seconde. Elle n’était pas prête à raconter son passée à cette inconnue, surtout que cette dernière pourrait être sa sœur. Ce qui signifierait que tout ce que Myrtille savait de son passé n’était pas vrai. Alors ensuite, quoi croire ou non ? Elle choisit donc la simplicité. «Je n’ai pas suivi la première ni la deuxième année, je ne suis là cette année que pour suivre quelques cours qui seront utiles à mon métier de policière, pas tout le cheminement scolaire normal. Les autres explications sont personnelles, désolée.» Encore ébranlée, Myrtille reprenait tout de même tranquillement son attitude habituelle. Puis, Sheireen sembla insultée à l’idée que sa mère puisse lui avoir menti. Une autre preuve que les deux sorcières n’avaient pas grandi dans les mêmes conditions… L’autre proposa alors d’aller à la bibliothèque mais insista pour que Myrtille vienne avec elle. En temps normal cette dernière aurait refusé, mais là ce problème la tourmentait trop.

Sheireen décida d’aller voir si son frère avait terminé non cours ou non. Son sosie avait l’air d’avoir soudainement décidé que c’était elle qui décidait et cela agaça Myrtille au plus haut point. Mais comme elle n’avait rien d’autre à proposer, elle suivit Sheireen en silence. Lorsque les deux jeune femmes passèrent devant la classe de Syrias, elles n’eurent pas de mal à deviner que le cours n’était pas terminé. Sheireen guida donc l’apprentie policière jusqu’à la bibliothèque, endroit où elle n’était jamais allée jusqu’à maintenant. En fait, Myrtille passait le moins de temps possible dans cette école. Elle avait trois cours auxquels elle devait assister. Elle y allait, puis aussitôt terminé, elle s’éclipsait pour s’entraîner. Au moment où la jeune femme posa le pied dans la bibliothèque, elle s’arrêter émerveillée. Elle n’était jamais allée dans une bibliothèque de sorciers auparavant et ce qu’elle voyait l’impressionnait.

Myrtille eut besoin de plusieurs secondes avant de reprendre ses esprits et de rejoindre Sheireen qui fouillait déjà dans les rayons de livres. Ne sachant comment fonctionnait le système de sorciers, l’apprentie policière laissa son sosie choisir les livres qui pourraient les aider. Les deux jeune femmes S’installèrent ensuite à une table et commencèrent à feuilleter les bouquins. Myrtille n’avait jamais été une grande lectrice, étant une fille d’action elle avait quand les choses bougeaient. Elle avait toutefois toujours eu une facilité avec les livres et n’avait jamais su d’où cela venait. En observant celle qui était peut-être sa sœur une boule se forma dans sa gorge; Sheireen semblait dotée de la même caractéristique. Myrtille tenta de chasser sa peur de ce qu’elles allaient découvrir et de remit à chercher. Après près d’une heure de recherches intensives sans résultats, Myrtille mit enfin de doigt sur quelque chose d’intéressant.

«Regarde ! ‘Potion de sang’ Ça dit plus bas ‘Sert à reconnaître un ADN identique dans deux substances.’ C’est pas mal ce qu’on cherche non ?» Puis la jeune femme posa les yeux sur la liste D’ingrédients et son cœur se serra. Ça avait l’air tellement compliqué ! elle ne connaissait pas le quart des substances inscrites dans la liste. «Hum… Tu penses être capable de réaliser cette potion ?» Demanda Myrtille bien qu’elle s’attende à une réponse négative étant donné la complexité apparente de la composition.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen Fraser
Élève/Équipe de Quidditch
avatar

Âge (du perso) : 15
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 30/04/2014
Messages : 46
# de RP : 40

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: Soeurs ou sosies ?   Jeu 02 Oct 2014, 15:31

Apparemment, malgré son désir d’en apprendre d’avantage sur Sheireen, Myrtille ne désirait pas lui parler d’elle-même. Cela embêtait pas rien que un peu la Britannique, car elle s’attendait à ce que les efforts de l’une soit réciproques à ceux de l’autre. Elles étaient toutes les deux dans le même bateau, et essayait de comprendre. Si son étrange sosie lui cachait son passé, elle ne pouvait pas l’aider à saisir si elles avaient bel et bien un lien, toutes les deux…

Mais désirait-elle vraiment le savoir? Sheireen n’était même pas certaine de vraiment vouloir découvrir ce secret, si s’en était vraiment un. Elle aimait sa vie comme elle était et ne souhaitait pas la voir changer. Ajouter cette parente à son arbre généalogique la déstabilisait, en particulier puisqu’elle n’avait jamais entendu parler d’une cousine québécoise… Mais elle croisait les doigts pour que ça ne soit que ça… Une très lointaine cousine que sa mère avait oublié et dont l’ADN, cette science hasardeuse, avait décidé qu’elle ressemblerait a une autre membre de sa famille peu rapprochée.

C’était déjà plus plausible qu’une histoire d’enfant enlevé de sa famille au berceau et dont l’histoire aurait été cachée, non?
Myrtille voulait devenir policière, et suivait un parcours scolaire adapté pour éviter de faire tout le cheminement scolaire habituel. Un instant, Sheireen se demanda d’où venait cette injustice et comment se pouvait-il qu’elle obtienne un diplôme de cette façon, puis elle se dit que ce n’était pas de ses affaires, et que de toute façon sa sosie ne voudrait certainement pas le lui expliquer, puisqu’elle semblait décidée à lui cacher son histoire.

Malheureusement, Syrias était toujours en classe, il aurait pu lui être utile à la concoction de la potion ou l’élaboration d’un sortilège, car sa comparse lui donnait tout sauf l’impression d’être douée… Quand même, ne pas savoir ce qu’est du polynectar? Même en n’ayant pas fait ses deux premières années, ça reste dans l’éducation de base d’un bon sorcier! Enfin, dans un sens, il valait peut-être mieux ne pas troubler Syrias avec cette histoire et le rendre nerveux, surtout qu’il s’agissait surement d’une erreur, ou d’un hasard, et rien de réellement catastrophique comme le craignait Sheireen.

Sachant où elle avait besoin de mettre le nez pour obtenir ce qu’elle voulait, car elle allait chaque jour explorer les rayons de la bibliothèque, l’anglaise s’enfonça dans les rayons sans remarqué le temps d’arrêt que mit Myrtille en remarquant la magnificence et l’immensité de l’endroit.  Tout ce qu’elle savait, c’est qu’elle la rejoignit à un moment où à un autre. Touchant du bout de sa baguette les livres qui pouvaient l’aider, elle les fit voler jusqu’à une table d’un simple mot pour éviter de tous les prendre, car même à deux, il aurait fallu faire deux voyages.

Et puis elle aimait bien gaspiller sa magie pour impressionner les gens… Sheireen a le sens du spectacle.

-Ok so… chuchota-t-elle pour ne pas se faire embêter par le bibliothécaire insolant. Il pas avoir trucs plus rapides  que chercher un par un dans livres… Ou alors moi pas connaître.

À la quantité de livres que Sheireen explorait au quotidien, il lui serait surement utile de trouver une formule qui lui servirait à repérer l’information pertinente, mais elle n’avait pas réussi t à en trouver une (ironie du sort) et elles se mirent donc à l’ouvrage toutes les deux, jusqu’à ce que, chanceuse, Myrtille tombe sur une potion qui pourrait les aider. Heureusement, car cette tâche aurait pu leur prendre des heures…

- Hum, je pouvoir essayer, mais seule je croire être difficile, tu m’aider même si tu avoir  l’air nulle en potions…

Tout cela dit sans donner l’impression qu’elle se souciait de l’insulter.

- Adèle, le librarian ¸vouloir surement pas nous laisser prendre le livre, alors copie ingrédients et moi instructions… parce que si instruction petite erreur potion pas marché, et je te pas faire confiance encore. Tu pas connaître polynectar, j’ai mon raison. Après trouver trou dans sous-sols et faire potion là-bas, car interdit ici.

La bonne étudiante sortit un carnet de notes de son sac et le tendit avec un plume et un encrier à sa compagne d’infortune, puis commença à écrire les instructions sur la page de gauche en lui laissant la page de droite. Malheureusement, le tout était en français, alors il ne fallait absolument pas que l’Anglaise interprète mal le sens d’une instruction qui ne se dit pas de la même façon en anglais.

- Toi parler anglais, Myrtille? Savoir si je pouvoir me fier sur ton toi pour traduire instructions, car je pas savoir si on pouvoir prendre a dictionnary ou non…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrtille Desrochers
Apprenti(e) policier(ère)
avatar

Date d'inscription : 16/06/2014
Messages : 36
# de RP : 26

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: Soeurs ou sosies ?   Mar 21 Oct 2014, 21:49


Myrtille ne releva pas le commentaire sur sa nullité en potions. Premièrement car ce n’était pas le temps et elle trouvait qu’elle avait assez de conflits avec son sosie pour le moment, et deuxièmement car c’Était probablement vrai et la jeune femme ne voulait pas s’éterniser sur le sujet. Par contre les incessantes piques de Sheireen finirent par dépasser les bornes qui n’Étaient jamais bien loin avec Myrtille. «Ok, ce n’est pas parce que je ne sais pas ce qu’est du Polynectar que je ne sais pas lire ! Si tu n’es pas capable de me faire confiance le moindrement, tu es aussi bien de la faire toute seule ta potion ! » Chuchota Myrtille pour ne pas s’attirer les foudres du bibliothécaire. Tout d’un coup, elle s’en fouttait que Sheireen dise qu’elle ne voulait pas savoir, qu’elle s’en foutait ou qu’elle ne ferait pas la potion. L’Apprentie policière ne supporterait pas de se faire traiter de cette façon durant toute la confection de la potion. «C’est évident que tu es la plus connaissante en potion, alors je te laisse prendre les décisions, je ferai ce que tu me demanderas, mais j’exige un minimum de respect de ta part si tu en veux de moi. Je ne peux pas avoir des connaissances que personnes ne m’a apprises et ce n’est pas de ma faute. Tu ne connais pas mon histoire alors je te prierais de ne pas me juger, je tenterai de faire de même de mon côté. Maintenant si tu veux faire cette potion, on va travailler en équipe ou sinon dis-le moi tout de suite que je ne perde pas mon temps.»

C’était déjà énorme de la part de Myrtille de laisse quelqu’un d’autre commander, surtout qu’elle ne connaissait pas Sheireen, alors espérons que cette dernière accepte les conditions de la novice car sinon c’était vrai qu’il n’y aurait pas de potion ! L’anglaise tendit un carnet et un plume à sa comparse qui y vit là le signe de l’acceptation. Elle le prit donc en silence et commença à recopier la liste d’ingrédients. Elle espérait que Sheireen ne remarque pas que son écriture était aussi malhabile. Malgré tout chaque mot demeurait lisible. L’étudiante demanda si Myrtille parlait l’Anglais, cette-dernière hésita avant de répondre. Elle aurait tellement aimé pouvoir répondre par l’Affirmatif, mais elle devait se rendre à l’Évidence que ce n’était pas le cas. «Seulement quelques mots, j’aurais adoré apprendre mais…» la Québécoise hésita un instant , perdue dans ses pensées avant de conclure simplement, «Je n’en ai pas eu l’occasion… Mais je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas emprunter de dictionnaire, c’Est académique non ?»

[Wash =S Pas terrible et je te donne pas grand-chose à faire je suis désolée ]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen Fraser
Élève/Équipe de Quidditch
avatar

Âge (du perso) : 15
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 30/04/2014
Messages : 46
# de RP : 40

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: Soeurs ou sosies ?   Mer 12 Nov 2014, 11:39

[C’est dur de s’y remettre après une longue pause, ouch.]

Bon, on ne va pas se chercher des excuses, c’est vrai que Sheireen n’apprécie par particulièrement Myrtille, elle a l’impression de se faire mener en bateau depuis le début et déteste ça. C’est elle, normalement, qui fait ce genre de coup, et non qui les subit. N’empêche que le fait d’être peu à l’aise dans la langue française lui cause probablement des petits soucis, du genre mal s’exprimer ou alors de façon trop intense, ce qui semble bien énerver sa jumelle imposée. Peut-être le fond de sa pensée avait-il mal été interprété… Ou alors Myrtille était vraiment trop susceptible. En tous les cas, il était vrai de dire que l’anglaise ne faisait pas confiance à sa copie, qui avait beau lui être presque parfaitement identique physiquement, elle semblait être son alter ego en personnalité, son contraire absolu.

Elle ne l’aimait pas, ne lui faisait pas confiance, et ça s’enlignait pour durer vu les vives réactions de cette dernière. La Britannique roula des yeux lorsque la Québécoise lui indiqua qu’elle pouvait bien s’arranger toute seule si c’était pour se faire traiter ainsi. Elle voulait du respect, mais pour l’instant, Sheireen n’avait aucune raison de croire que Myrtille ne se moquait pas d’elle complètement, et que c’était elle qui lui manquait de respect, alors elle n’allait pas commencer à changer son attitude. De toute façon…

-C’est toi qui vouloir connaître le vérité, pas moi. Je aimer plus penser que aujourd’hui être une cauchemar et comme si toi jamais exister, byebye de ma vie, ignorer, que penser toi peut-être la plus grosse mensonge de toute mon vie. Je pas avoir plaisir à faire ceci, et je demander encore à mon moi-même si je vouloir savoir… So calme-toi please, avant que je changer d’idée. Je pas vouloir savoir ton histoire, non plus, pas avant de voir si tu être une menteuse ou pas, car je pas y croire encore…

Cette fausse assurance cachait en réalité une grave inquiétude. En effet, Sheireen aurait préféré retourner au lit et faire comme si elle avait rêvé. Se lever le lendemain et ne pas revoir sa jumelle, comme si elle n’avait jamais existé. Il devait y avoir une bonne raison, et pourtant la peur la taraudait. Et si sa mère lui avait vraiment mentit? À elle et à Syrias? Sa vie basculait sans qu’elle puisse la rattraper, ou du moins la permettre de tomber sans se briser en mile miettes.

Encore une fois, Sheireen fut déçue par les compétences de sa vis-à-vis, même si elle n’était pas la première avec qui elle ne pouvait pas s’exprimer correctement en anglais, ça la décevait peut-être encore plus de celle qui était censé changer sa vie. Francophone pure, Myrtille ne pouvait pas traduire la recette pour elle, il leur faudrait emprunter un dictionnaire, mais même dans les circonstances, la bleutée pouvait se planter en traduisant mal un mot… Tempi, elles feraient avec (enfin… sans…).

Dommage que Syrias n’était pas là, son niveau de français étant bien plus fiable que le sien.

-Ok je essayer mais toit pas attendre résultats certains si recette en français, j’apprendre cette langue depuis pas beaucoup du temps…

Elle termina à la hâte d’écrire les instructions, puis rangea soigneusement la recette de potion dans la poche arrière de son pantalon. Elle trouva un dictionnaire anglais-français sur les étagères et alla l’emprunter, mentant sur la raison de son besoin de sortir le document de la bibliothèque. Elle devait rejoindre un groupe qui l’aiderait avec son français et ils feraient trop de bruits pour rester dans la salle. Elle obtient la permission de le sortir pour quatre heures, après quoi il lui faudrait le rapporter.

-Je pas penser avoir besoin plus de quatre heures, si toute bien se passer, on faire détour par les dortoirs, je y dormir, prendre matériel potion à moi, il être meilleur qualité que vieux trucs disponibles dans les labos.

En quelques minutes, elles atteignirent les dortoirs, où Sheireen confia le lourd dictionnaire à Myrtille pour avoir les mains libres afin de réunir son petit chaudron et ses outils de potion. Elles descendirent encore jusque dans les confins des sous-sols du château, où elle trouva rapidement une petite salle libre.

[on ne va pas encore changer de place pour RP parce que là on a que 4 postes XD]

Après avoir déposé ses choses, Sheireen verrouilla la porte derrière elle d’un petit coup de baguette magique, et posa un doigt sur ses lèvres pour indiquer à Myrtille de garde le ton de voix qu’elles employaient dans la bibliothèque.

-Ici murs être épais, mais moi préférer pas prendre de chance. Je pas connaître sorts de silence. chuchota-t-elle en étalant ses couteau, tasses et cuillères à mesurer, sur la table afin de pouvoir rapidement trouver ce dont elle avait besoin, puis elle alluma un bruleur disponible dans la pièce, où elle posa son chaudron.

En deux heures, le tout fut régler. Il ne lui aurait fallu que quelques minutes si elle avait eu une recette en anglais, mais à quoi bon se plaindre de quelque chose qu’on ne peut pas avoir? Elle perdu donc énormément de temps dans son dictionnaire, se contentant de confier des tâches simples à Myrtille, comme mesurer ceci avec cela, couper telle chose avec le bon couteau, de la bonne grosseur.

Un liquide frémissant a la surface fut le résultat qu’elle recherchait, et l’odeur de rose qui se rependit dans la salle lui confirma, si besoin était, qu’elle avait réussi.

- Je crois être ok. Non, elle ne croyait pas, elle savait, mais inutile de jouer les fanronnes, elle était plutôt de mauvaise humeur. Nous deux mettre un cheveux dedans, si tu nous avoir lien de famille, potion briller un peu. Plus le lien proche, plus le potion briller. Prête? demanda-t-elle en tirant sur un cheveux qui avait collé sur son front à cause de la chaleur ambiante. Elle fit une petite grimace désagréable lorsqu’elle tira, et sans attendre la réponse de sa sosie, lança son cheveux dans la mixture grise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrtille Desrochers
Apprenti(e) policier(ère)
avatar

Date d'inscription : 16/06/2014
Messages : 36
# de RP : 26

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: Soeurs ou sosies ?   Jeu 13 Nov 2014, 22:44

Myrtille suivit son sosie en silence. La jeune femme n’arrivait pas encore très bien à s’orienter dans l’école, de plus elle n’avait jamais visité les dortoirs puisqu’elle n’Y dormait pas contrairement aux autres élèves. Mais l’apprentie n’avait pas la tête à admirer, elle était plutôt songeuse et ne pouvait cesser de penser à ce qu’impliquerait cette découverte. Comme les deux être identiques n’était pas sur la même longueur d’ondes, il valait peut-être mieux qu’elles ne bavardent pas, ce qui faisait bien l’affaire de Myrtille qui ne dit pas un mot jusqu’à leur arrivée dans ce qui allait leur servir de local. Elle regarda Sheireen s’affairer toujours sans dire un mot. Bien qu’elle eut toujours du mal avec l’attitude de sa compagne, Myrtille exécuta les tâches qu’elle lui demandait de son mieux, en prenant garde de ne pas faire d’erreur. Ça ne serait pas plus avancer si potion ratait à cause d’elle ! Les minutes s’écoulaient lentement. La peur nouait les entrailles de la sorcière et bien qu’elle tentait de le cacher de son mieux, ses mains tremblaient légèrement. Elle ne dit rien pour ne pas déconcentrer Sheireen, mais elle avait terriblement hâte que tout soit terminé.

Enfin, Sheireen annonça que ça y était, et à ses dires, la potion était réussie. Sa sosie lui demanda de mettre un de ses cheveux dans la mixture. L’autre n’hésita pas à lancer le sien en expliquant quels seraient les résultats possibles, mais quand ce fut son tour, Myrtille resta figée un instant. Ce n’était pas le fait d’arracher un de ses cheveux qui l’effrayait autant, mais la réponse qu’elle était sur le point d’obtenir qu’elle n’était toujours pas sûre de vouloir savoir. Se répétant qu’elle n’avait pas le choix, qu’il était trop tard pour reculer, la jeune femme arracha un long cheveux de sa tête, et avec des gestes presque au ralenti, déposa celui-ci dans le chaudron. Pendant un moment, il ne se passa rien. Myrtille hésita un instant; est-ce que cela signifiait que leur ressemblance n’était que le fruit du hasard ? Mais soudainement la potion se mit à briller, de plus en plus fort, tellement qu’elle en était aveuglante ! Mais elle ne s’en tint pas là, une espèce de brume se dégagea du chaudron et emplit la pièce. La fumée était de plus en plus épaisse et de l’écume sortait maintenant du chaudron. Myrtille n’hésita pas, elle saisit la main de sa sœur et l’entraîna à l’extérieur.

«Est-ce que c’était normal ?» demanda Myrtille une fois à l’abri. «C’est comme su nous étions tellement liée que la potion n’a pas pu le supporter, elle n’était surement pas conçue pour des jumelles…» «Jumelles» Ce mot résonna dans l’esprit de Myrtille qui n’avait pas réalisé avant de la prononcé. La potion venait de confirmer que les deux filles étaient bel et bien des jumelles. Sans dire un mot, Myrtille tourna les talons et s’enfuit en courant dans les profondeur du cachot. Elle trouve un endroit où elle était sûre de ne pas être dérangée et s’affala la tête entre les mains. C’en était trop a digéré pour le moment…

[À toi de voir si tu me rejoins ou si on termine le rp ici ^^]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheireen Fraser
Élève/Équipe de Quidditch
avatar

Âge (du perso) : 15
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 30/04/2014
Messages : 46
# de RP : 40

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: Soeurs ou sosies ?   Mar 25 Nov 2014, 20:19

DÉFI 2 DE SHEI

Myrtille hésita un long moment avant d’arracher un de ses cheveux pour le joindre à la potion, et Sheireen comprenait, car elle était aussi angoissée qu’elle probablement. Même si une petite voix lui sussurait toujours qu’elle se faisait avoir et que c’était un coup monté, elle ne pouvait s’imaginer ce qu’impliquerait la réalité, s’il ne s’agissait pas d’un mensonge destiné à lui faire perdre la tête.

Les doigts croisés derrière son dos, la britannique regarda sa sosie jeter son cheveu près du sien, et compendieusement, Sheireen crut qu’elle avait eut raison de ne pas croire ses âneries, car la potion ne réagit pas sur le premier coup. Elle relâcha ses épaules, qu’elle n’avait pas réalisé avoir tendu, et cessa de se mordre l’intérieur de la joue, surprise par le goût de sang qui s’en dégageait.

Puis, tout s’écroula. La potion, non contente de se mettre à briller d’un éclat plus aveuglant que le soleil un après-midi d’été, elle dégagea une fumée si épaisse que Sheireen peina rapidement à respirer, mais elle était trop sous le choc pour bouger, fixant, même si ça la brûlait, la lumière qui se dégageait de son chaudron au travers la brume. Heureusement, sur ce coup, Myrtille eut l’esprit plus vif qu’elle, et elle sentit une main se refermer sur la sienne, l’emportant à l’extérieur de la pièce, où elle put respirer. Ses yeux, toujours sous l’effet intense de la lumière, ne voyait que des points blancs, alors qu’elle entendait la voix nerveuse de sa…

sa sœur?

Myrtille questionna sa … enfin… sosie… non sœur… Bref, Sheireen n’avait pas de réponse à donné, ses yeux s’embuèrent, mais elle n’avouerait jamais que c’était à cause de la panique, préférant mettre cela sur l’éclat qui l’aveuglait toujours car elle l’avait fixé trop longtemps, et sur le compte également de la fumée irritante. Lorsque la Québécoise mentionna le mot «jumelle», l’Anglaise eut un frisson qu’on pourrait autant qualifier de dégoût que de peur. Elle n’ouvrit pas la bouche, s’efforçant de recouvrer sa vue, pour bien observer celle qui était apparemment sa jumelle avant de parler, pour voir la vérité dans ses yeux… mais quand ce fut fait, Myrtille n’était plus là. Sous le choc, Sheireen  ne l’avait même pas entendue partir.

Elle s’assied sur le sol de pierres froides, la tête adossée au mur de béton, et laissa le temps passer, laissant les pensées et les questions jaillir dans son esprit sans chercher à les contrôler, les ordonner ou y répondre, elle qui était pourtant bien curieuse et méticuleuse, elle aimait mieux, en cet instant, s’abandonner dans le désordre.

Lorsque la fumée se fut estompée et que la pièce où les jumelles avaient montées leur petite expérience était devenue sécuritaire, Sheireen alla ramasser ses affaires, sans réellement y penser, comme une machine contrôlée à distance. En observant son chaudron, dont la surface miroitait désormais d’une douce lumière argentée, l’Anglaise ne put contenir un excès de larmes et de rage, et donna un virulent coup de poing sur le récipient, qui étala son contenu sur le sol de pierre. La flaque, toujours aussi éclatante, semblait la narguer…

[Je vote pour faire un autre RP un peu plus tard, mais pas en février… genre, je reçois une réponse de ma mère?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrtille Desrochers
Apprenti(e) policier(ère)
avatar

Date d'inscription : 16/06/2014
Messages : 36
# de RP : 26

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: Soeurs ou sosies ?   Jeu 01 Jan 2015, 19:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soeurs ou sosies ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soeurs ou sosies ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Chapitre 1: Les deux soeurs [Libre]
» Les Soeurs Halliwell { 4 / 4
» Comme des soeurs( Petite*Etoile)
» Choisissez l'avatar des PNJ ! Partie 8 : Soeurs Sensationnelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École de Magie du Ruisseau - Forum JDR :: Corbeille :: Archives des RPS :: RPs de l'an 1-
Sauter vers: