École de Magie du Ruisseau - Forum JDR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'orée de la forêt

Aller en bas 
AuteurMessage
Khanrell Fioreis
Enseignante de Soins Créatures Magiques
avatar

Âge (du perso) : 21
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 24/04/2014
Messages : 547
# de RP : 60

Caractéristiques du Compte
Compte: Principal (MP)
Référence:
Statut: Actif / Présent

MessageSujet: L'orée de la forêt    Mer 25 Juin 2014, 20:16

Déjà deux belles et longues semaines parfaitement remplies qui venait de s’écouler. Khanrell était ravie de l’enthousiasme de ses nouveaux élèves (vous êtes ben mieux…), toutes années confondues. On ne pouvait pas rêver de mieux, dans la vie d’un enseignant, que de se retrouver avec des jeunes intéressés à apprendre la matière qu’on doit leur inculquer. Certes, il y avait quelques exceptions, des petits tannants qui voulaient montrer que l’école ne les intéressaient pas et qui préféraient jaser dans le fond du local… mais ceux-là échouaient son cours… tout simplement.

Khanrell n’est pas vraiment une femme sévère, et donne plusieurs chances avant de faire échouer un étudiant sous prétexte qu’il n’écoute pas, mais si, malgré toute sa gentillesse et sa bonne volonté, l’élève n’essaye pas d’écouter ses enseignements, elle ne peut pas lui mettre un «A» alors qu’il mérite un «F»… Elle se ferait accuser de corruption… Ce n’est pas une femme comme ça!

Sur une note plus joyeuse maintenant… Premier cours à l’extérieur ! Jusqu’à présent, Khanrell avait fait une introduction à son cours de soins aux Créatures Magiques et avait enseigné quelques espèces animales inoffensives, mais seulement de façon théorique, puisqu’ils ne peuplaient pas la forêt environnante.  Aujourd’hui toutefois, dans son programme de cours, elle en était rendu à faire découvrir à tous ces petits jeunes sorciers de première année, le merveilleux Gizmlin, une petite créature absolument étrange, mais attachante. Un peu comme Szidas.

Lorsque l’enseignante arriva en bordure de la forêt, juste à côté de la cabane du garde-chasse, comme elle l’avait indiqué à ses élèves le cours précédents, ils étaient déjà tous là (enfin, du premier coup d’œil, il semblait ne manquer personne) et elle pu déjà commencer son cours sans perdre de temps.

-Bonjour les enfants! s’écria-t-elle d’une voix assez forte pour être entendue de tous, et en allant se poster juste à côté de son protégé, comme elle le faisait inconsciemment depuis déjà deux semaines… une vraie mère poule. Êtes-vous excités? On sort enfin des murs du château pour prendre un peu l’air. Moi, en tout cas, je suis de bonne humeur, j’ai hâte de vous présenter nos petits amis du jour. D’abord, un petit cour théorique avant qu’on pénètre dans l’orée et que je les appelle. Les créatures que nous allons rencontrer aujourd’hui s’appellent… des Gizmlins… Je n’en ai encore jamais parlé dans le cours, mais si vous êtes un peu curieux et que vous vous êtes aventuré dans votre manuel, peut-être saurez-vous de quoi il en retourne? Ou alors, vous en possédiez dans votre jardin, ce qui peut s’avérer fort pratique… Alors, avant que je vous dévoile tout, est-ce que quelqu’un veux essayer de s’avancer et de me dire ce qu’il sait de les Gizmlins?... Allez, ne soyez pas timides, on se connaît bien maintenant!

Khanrell posa une main rassurante sur l’épaule de son protégé, ne s’attendant pas particulièrement à ce que ce soit lui qui s’avance avec la théorie de son cours, puisqu’il avait déjà de la difficulté juste à apprendre la langue de Molière.


[NOTE HORS SUJET : Oui, je sais que j'ai pris une image de Gizmo pour représenter le Gizmlin, mais j'aimerais qu'on fasse comme si ça n'existait pas ce film, question que je puisse donner à cette créature magique le caractère et les pouvoirs que je désir.]

_________________
       


Dernière édition par Khanrell Fioreis le Mer 30 Juil 2014, 09:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'orée de la forêt    Ven 27 Juin 2014, 15:06

[Petit Post désolé]

Si William savait qu’il venait de trouver des facilités claires au niveau des sortilèges, il savait que les cours de soins aux créatures magiques, ne lui plairait jamais. Et pour une très bonne raison : il fallait être gentil avec ses bestioles, bien les traiter, et être plus doux qu’un agneau. Pour un garçon qui avait plus l’habitude de mépriser les autres, cela paraissait difficile. C’est bien pour ça qu’il n’avait jamais réclamé un animal de compagnie à ses parents. S’en occuper, faire quelque chose avec, le caresser quand il faut, bof. Donner de l’affection à quelqu’un d’autre, c’était mission impossible pour le jeune garçon qui savait parfaitement qu’il ne pourrait jamais le faire.
Mais il s’était inscrit à ce cours sans savoir bien pourquoi et se retrouvait à y aller. Pourquoi déjà ? Parce qu’il y avait cette fille, qui semblait avoir de quoi lui permettre de monter les échelons. Bon il y avait aussi l’autre rousse là, la moche. Elisabeth. Heureusement, elle semblait tout faire pour se faire discrète, et elle avait plutôt intérêt d’ailleurs.

La professeur se mis à parler, alors qu’ils se trouvaient devant la forêt. William n’avait jamais visité la forêt, mais supposait que ça faisait un bon terrain de sport. Il écouta à moitié son discours, tout ce qu’il retint, c’est qu’il y allait avoir des Gremlins au menu. C’était pour dire à quel point il avait bien écouté…. Et la prof avait aussi parlé d’être curieux, mais bien évidemment, William ne l’était pas pour trois sous, et forcément elle demandait si quelqu’un savait ce que c’était ces Gizmo.
Le garçon resta muet comme une carpe, ça l’ennuyait plus qu’autre chose, et il avait déjà vu le film, et c’était tout à fait ennuyant à mort. Il se souvenait qu’un de ses camarades avait eut peur en le regardant, mais William, lui, il trouvait ça nul et moche. Il avait vite changé de film et mater le dernier Transformers.
Alors, même si rencontrer une créature magique était intéressante, il en avait rien à faire lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'orée de la forêt    Sam 12 Juil 2014, 18:07

Sensiblement, les cours théoriques étaient de plus en plus longs, toutes matières confondues... Les professeurs blablataient sans arrêts, utilisant les bouquins à notre disposition afin de nous faire comprendre le pourquoi du comment de truc machin chose bidule chouette. Laureline arrivait à terme de patience et bientôt la bouilloire de l'ennui exploserait sous la pression accumulée jour après jour.

Heureusement, sa patience finit par payer et il fut annoncé que le prochain cours de Soins aux Créatures Magiques aurait lieu à l'orée de la forêt. Enfin ! Le professeur Fioreis venait de gagner des points dans l'estime de la jeune fille aux allures de princesse. Depuis que la nouvelle avait atteint ses oreilles, ses nuits furent plus courtes et son excitation plus grande. Cependant, cela n’affectait pas son caractère envers ses compagnons de chambrée ou son attitude droite et distinguée.

Les Soins aux Créatures Magiques était l'une des matières les plus intéressante à pratiquer sur le terrain. Laureline appréciait beaucoup plus la compagnie des animaux plutôt que celle des jeunes de son âge. Sa vie au jardin y était pour quelque chose. Elle savait se faire discrète afin de ne pas faire fuir les animaux qu'elle ne connaissait pas. Une bonne expérience sur le terrain vaut cent fois mieux que du blabla interminable dans une salle de classe sur un siège de bois.

Le jour du cours, elle fut la première arrivée au lieu de Rendez-vous avec une demi-heure d'avance. Elle en profita pour reconnaître un peu les lieux puis s'allongea dans l'herbe. Quand personne ne pouvait la regarder, elle en profitait pour se détendre et oublier quelques peu les bonnes manières. Elle se redressa lors de la venue des autres élèves en passant inaperçue dans le groupe. De toute façon, personne ne faisait vraiment attention à elle, puisque les autres ne l'aimaient pas trop.

Le professeur Fioreis arriva quelques instants plus tard et communiqua sa joie au groupe de se trouver enfin à l'extérieur. Elle cita le nom de Gizmlin, ce qui éveilla la curiosité de la jeune fille. C'était quoi ? A quoi ça pouvait bien ressembler ? De quoi ça se nourrit ? Milles questions qui restaient sans réponses. Cependant, on pouvait facilement lire dans ses yeux bleus l’excitation et l’irrépressible envie de rencontrer ses bestioles. Elle n'avait aucune idée de ce qui l'attendait et c'est ce qui rendait ce moment encore plus frissonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Szidas
Élève
avatar

Date d'inscription : 13/05/2014
Messages : 15
# de RP : 0

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: L'orée de la forêt    Jeu 31 Juil 2014, 13:05

Szidas était nul en magie. C'était un fait. Toute sa vie, la pratique de cet art avait été découragée. Mais on ne passait pas deux semaines sous la garde attentive de Khanrell Fioreis sans acquérir une tonne d'informations sur les créatures magiques. Szidas ne lâchait pas la professeure. Il avait peur, il était craintif et Khanrell était comme une phare pour lui au milieu de la tempête. Il avait finit par rencontrer Shenyann. En fait, ça n'avait pas du tout été prévu. Szidas, en garçon excité, s'était précipité chez Khanrell alorsqu'ils passaient proche de chez elle avant que la professeure paniquée ne puisse le retenir. Shenyann n'avait pas apprécié non plus la visite impromptue et avait fait comprendre au jeune homme que personne ne rentrait chez sa maîtresse sans sa maîtresse ! Szidas avait donc été accueillit par un dragon miniature en mode protection. Sa réaction initiale avait été de figé. Ça avait peut-être été pour le mieux en fait. Le tout aurait pu très mal finir, mais Khanrell arriva à la course derrière Szidas et tout s'était réglé. L'enthousiasme naturel de Szidas pour tout ce qui était nouveau lui avait fait accepté la créature rapidement et les deux avaient finit par se lier d'amitié, chacun vivant une situation un peu similaire un peu, arraché à leur foyer et recuillis par Khanrell.

Donc, Szidas en connaissait beaucoup sur les créatures magiques. Ses difficultés avec la langue l'empêcher d'exceller en classe, mais ses professeurs étaient en général compréhensif. Son cours préféré, bien entendu, était celui de Khanrell. Celle-ci leur avait expliqué la veuille que pour le prochain cours, ils verraient pour la première fois une créature en vrai. Szidas avait hâte. Même si ça ne l'impressionnait pas vraiment. Mais il avait hâte quand même. Parce que c'était toujours le fun de rencontrer de la nouveauté Et sa vie était pas mal pleine de nouveautés dernièrement en fait ! Pour préserver l'effet de surprise, Khanrell avait caché les créatures lorsqu'il avait été la voir chez elle et Szidas avait dû se résigner à mettre sa curiosité en veilleuse jusqu'au lendemain, se contentant de faire ses devoirs avec Shey sur ses genoux à la place. Ce matin-là, Szidas avait mangé dans la grande salle avec tout le monde, tentant de communiquer avec ses camarades de classe. D'habitude il se faufilait à l'extérieur et allait déjeuner avec Khanrell, mais elle lui avait dit qu'elle devait préparé son cours. Des fois il allait l'aider. Comme la fois où elle avait présenté des phœnix aux troisièmes années. Mais encore une fois, effet de surprise, suivre le même cours que tout le monde, bla bla bla, Szidas avait mangé à l'école. Une fois reput, il attrapa rapidement ses affaires déjà prêtes et se lança à l'extérieur au point de rendez-vous. Szidas avait hâte de voir Khanrell. Il avait hâte de voir les créatures. Il n'osait pas le dire à sa protectrice, mais il n'aimait pas non plus lorsqu'ils étaient séparés trop longtemps. Ça l'inquiétait...

Szidas se secoua la tête pour chasser ces pensées pendant qu'il dévalait la pente pour se retrouver proche de la cabane du garde chasse. Il était dans les premiers arrivés et il regretta un peu d'être parti aussi vite... Et s'il y avait des assassins cachés dans la forêt... ? Szidas se secouait à nouveau la tête. Non il ne fallait pas qu'il pense ça. Khanrell lui avait dit que personne qui n'était pas autorisé ne pouvait venir à Du Ruisseau. Surtout pas des assassins lanoiviens. Et puis, elle lui avait dit que Sheryan pouvait le savoir s'il était en danger et viendrait le protéger. Bien entendu, c'était une fabulation, mais ça rassurait Szidas d'y penser. Un peu comme un père qui lance un sort sur la chambre de sa fille pour empêcher les loups volants d'y venir... Szidas s'était donc assis en ignorant la peur en lui (le moins proche possible de l'orée du bois et à la vue de l'école) et avait sorti ses devoirs de son sac pour rendre son attente productive. Les autres élèves étaient rapidement arrivés et il avait soupiré d'aise. Khanrell arriva peu après et Szidas du se retenir pour ne pas aller la voir. Il aurait vraiment aimé ça. Mais Szidas voulait, lorsqu'ils étaient en cours,  agir le plus possible comme professeur et élève pour ne pas que les autres étudiants pensent qu'il avait un traitement de faveur. Khanrell se plaçait toujours à côté de lui et c'était suffisant. Il ne voulait pas attirer d'ennuie à Khanrell. Surtout pas. Il ne voulait pas qu'elle se fasse réprimander par la direction. Et qu'elle se fâche après lui...  Il resta assis donc et attendit qu'elle commence son cours. Il avait hâte. Il commençait à avoir pas mal la bougeotte. Elle décida cependant de leur donner un peu de théorie avant de rencontrer les giztrucs. Szidas grouilla sur son siège. Il avait juste onze ans quand même. Et la perspective de rencontrer des créatures était beeeeeeeeeeeeeaucoup plus intéressante que celle de rester assis sur ses fesses à écouter... D'habitude, enfin dans sa vraie vie, son ancienne vie..., il était assez bon avec ça. Mais sa situation actuelle avait l'effet de le mettre pas mal sur les nerfs. Crinqué crinqué le petit garçon ! Mais il valait mieux ça dans un sens qu'un petit pou toujours caché en dessous de son lit...

Khanrell demanda ce qu'ils connaissaient des Giztrucs. Euh... toute ! Szidas avait passé la soirée à lire dans son manuel afin de se préparer pour le court de demain ! La professeure lui posa la main sur l'épaule. Peut-être qu'elle voulait qu'il laisse les autres tentés de répondre avant de prendre la parole. Parce que c'était pas vraiment difficile pour lui en fait. Plutôt le contraire. Szidas attendit donc. Il regarda ses collègues de classe, se demandant si un allait répondre. Mais un avait plutôt l'air nonchalant comme s'il était trop intéresant lui-même pour s'intéressé au cours (Szidas décida tout de suite qu'il était antipathique) et une jeune fille qui semblait très intriguait mais n'osait pas prendre la parole.

It was on !

Oh oh oh ! Moi ! Moi ! Moi ! Gimin petit. Doux. Couleu' orrange ! Avec blanc. Gros yeux, expliqua-t-il en faisant des grands yeux sur son visage avec ses yeux. Gentil. Mais euh... Gentil mais.. Ah... Hum... pas toucher si veut pas. Comme... naoi dit-il en lanovien, cherchant le mot timide. Lui pas vouloir étranger. Juste ami. Tout petit. Doux. Les gens veulent ami. Mais lui pas vouloir si pas ami. Je ai lu. Dans le liv'. Hier. Ils disent. Gimin souper avec non-non herbe. Pas gentil herbe. Pas manger nous. Gimin manger lui. Oui ? C'est ça ? Quand voir Gimin ? Maintenant ? Tantôt ?

Szidas réfléchit pendant un moment.

Karelle, pourquoi pas Gimin aimer non-non herbe ? Yark pas bon.

Il se tourna vers la jeune fille qui semblait très intriguée, mais trop timide pour parler.

Toi parler sinon pas réponse pour question. Quoi nom à toi ? Je suis Szidas Ellis. Pas ici de Keibek. Non non. Je suis Lanova. C'est maison-pays à moi. Toi ici de Keibek ? Il faut toi parler pour Karelle sinon personne répond Karelle. Karelle question pour réponse. Comme ça pour professeur. Ok ?

Szidas lui tendit la main pour faire connaissance. Il espérait se faire beaucoup d'amis et avoir plein de gens avec qui parler. Par contre, il n'avait pas envie d'adresser la parole à l'autre trop bon pour le cours de Khanrell. S'il voulait snobber Khanrell, ce n'était pas Szidas qui allait l'encourager !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiolla Saul
Élève
avatar

Âge (du perso) : 12 ans
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 02/06/2014
Messages : 33
# de RP : 12

Caractéristiques du Compte
Compte: Principal (MP)
Référence:
Statut: Endormi

MessageSujet: Re: L'orée de la forêt    Lun 04 Aoû 2014, 02:50

Je regarde mon horaire et je remarque que je dois vite me rendre à mon cours de  soin aux créatures magiques. Je ramasse donc tout ce dont j’ai besoin pour assister au cours avant de m’y diriger sous une note joyeuse. Ce qui était amusant avec ce cours, c’était qu’il se donne à l’extérieur, alors pas besoin de rester assis dans une salle de classe, enfermé au château! Aujourd’hui, c’est le premier cours dehors, et cela me plaît. J’avais hâte. On pouvait profiter du beau temps tout en apprenant

Quand j’arrive au cours, tout le monde semble déjà là, mais au moins je ne vois pas la professeure. J’ai donc le temps de m’installer. À peine je commence à le faire, que Khanrell arrive. Elle annonce alors que le cours porterait sur les Gimzlins, mais avant d’aller les voir, il fallait faire la partie théorique du cours. , elle nous demanda plutôt si on savait des choses sur eux, puisqu’il se trouve dans le manuel. Je regardai autour de moi, mais personne ne semblait vouloir répondre où savoir la réponse. Elle disait que c’était pratique dans les jardins et que peut-être que l’on en avait. Moi je n’en ai jamais vu. Peut-être qu’il se cache et qu’ils n’aiment pas être vu.

Tout le monde resta muet lorsqu’elle demanda si on pouvait lui dire ce qu’était cette créature. Je tentai de me souvenir de ce que j’avais lu lorsque j’avais feuilleté le livre de cours, mais tout paraissait flou. Il y a eu beaucoup trop de théorie ces deux dernières semaines! Et pour moi, lire un livre ne suffit pas, je finis toujours par oublier des choses importantes! J’ai besoin d’un cours pratique allant avec ce que je lis, à moins que je passe toute la journée sur le même chapitre, et je n’avais pas le temps…

Puis le silence fut brisé enfin. Le garçon éprouvait de la difficulté à s’exprimer, mais au moins il essayait. Et ce n’était certainement pas moi qui allait me moqué de lui. J’admirais son courage. Il donne des informations sur la créature et ce que j’avais lu la veille me reviens petit à petit mais c’était assez peu. Il y a pleins de questions qui demeuraient dans mon esprit. Lorsqu’il eut terminé de parler, surmontant ma timidité, je levai la main.

-Ils tondent les gazons!!! C’est à ça qu’ils peuvent être utiles? Ou plutôt, le mange, donc il n’y a pas besoin de tondre! Mais, est-ce qu’ils peuvent mordre? Ils sont comme les gnomes? Est-ce qu’ils peuvent rester immobiles? Genre, ne pas bouger et se faire passer pour des nains de jardins que personne savent qu’ils sont là? Il creuse sous terre? Est-ce qu’ils  savent nager? Peuvent-ils…

Je me rends compte qu’au final, je disais assez n’importe quoi.

-eeh…, je me sentie rougir comme une tomate. Désolée d’avoir posée autant de questions stupides…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khanrell Fioreis
Enseignante de Soins Créatures Magiques
avatar

Âge (du perso) : 21
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 24/04/2014
Messages : 547
# de RP : 60

Caractéristiques du Compte
Compte: Principal (MP)
Référence:
Statut: Actif / Présent

MessageSujet: Re: L'orée de la forêt    Jeu 07 Aoû 2014, 14:57

Quelques visages froids et désintéressés, des enfants qui auraient voulus êtres ailleurs, mais la majorité avait plutôt des airs excités et curieux. Malheureusement, bien peu de volontaires voulaient parler et répondre à la question de Khanrell, ce qui la déçue un peu. Elle avait fait une rapide allusions à ces créatures dans son cours théorique de la semaine dernière, en préparation à aujourd’hui, personne ne l’avait donc noté? Enfin, sauf Szidas, qui était l’étudiant le plus excité et dévoué de son groupe, surtout qui était le protégé de l’enseignante de soins et avait, juste un peu trop, quelques cours privés qui le mettait en avance sur les autres. La jeune femme savait que ce n’était pas particulièrement juste de lui offrir des classes privés, mais ce n’était pas son intention à la base. Seulement, il est tellement curieux, qu’en dehors de ses cours, il essaye d’en apprendre plus, et l’enterre sous les questions, auxquelles elle finit par craquer. Et répondre gentiment, parce qu’il a cette petite bouille adorable et ce regard enivré par la connaissance qu’elle adore chez les jeunes. Cette attitude typique qui a fait qu’elle a choisit d’être professeur, juste pour ressentir cette satisfaction d’être intéressante.

En tout cas, heureusement qu’elle l’avait fait, car ce fut lui qui brisa le silence. Sinon, ça aurait surement été bien lourd, et Khanrell aurait dû tout expliquer, comme dans une classe théorique. Malheureusement, bien que la gamin comprenait maintenant bien ses interlocuteurs (grâce à un sortilège qu’Amandine avait fait parvenir à la dompteuse de créatures magiques) son propre français parlé n’était pas encore tout à fait au point. Il baragouina quelques explications que Khanrell arriva à comprendre, puisqu’elle s’habituait au langage décousu de Szidas, mais se douta que la réponse qu’il avait fourni aux élèves ne les éclaireraient pas, eux.

Et il lui posa une question, à savoir pourquoi les Gizmlin mangeaient des mauvaises herbes, puisque c’est mauvais. Sachant qu’elle ne pouvait pas se contenter de répondre «parce que c’est dans la nature», que ça ne satisferait pas la curiosité du jeune homme, elle inventa quelque chose… Parce que, ben, elle ne savait pas vraiment quoi dire d’autre que «c’est dans leur nature»… Car c’est la seule vérité!

-Eh bien, les gizmlins mangent des mauvaises herbes parce que… elles ne sont pas mauvaises pour eux, voilà. Et, en faite, c’est grâce à ça qu’ils absorbent assez d… nutriments.. reliés à la natures pour pouvoir utiliser leurs pouvoirs sur les plantes. D’ailleurs, c’est la grande utilité des Gizmlins, non seulement ils sont facilement domesticables, mais en plus, ils sont très utiles aux botanistes, car ils accroissent la qualité des végétaux tout en désherbant ce qu’on ne veut pas garder. dit-elle en adressant la dernière phrase à toute la classe, puisque c’était la base de ce qu’ils devaient connaître sur les petites créatures qu’elle allait leur montrer aujourd’hui.

C’est là que Szidas, décidé de s’assurer que le cours puisse se poursuivre sans qu’ils soient tous les deux pris à faire toute l’animation, il incita une des jeunes filles de la classes, timide, à parler et à dire ce qu’elle savait. Ce qui était drôle, c’est qui se présenta, comme si quiconque ignorait le nom de ce petit gamin bavard. Au moins, sa tentative d’animer la classe fonctionna, et Kiolla, plutôt que d’étendre ses connaissances, étala son ignorance, en posant plusieurs questions à propos des Gizmlins, plutôt que de dire ce qu’elle connaissait d’eux.

Soit, apparemment rien. Comme tous les autres.

-Bon, ce n’est pas grave, je pensais que certains auraient lu dans leur livre de Créatures Magiques, mais vous êtes peut-être encore un peu gênés? Il va falloir apprendre à socialiser, non? Elisabeth, tu n’as pas envie de parler? Je sais que tu prends toujours de l’avance dans tes cours, pourtant. Enfin, je vais vous expliquer, et par le fait même, répondre aux questions de Kiolla. Alors, comme je le disais à l’instant, les Gizmlins sont les créatures favorites des botanistes, pas parce qu’ils tondent la pelouse, mais parce qu’ils se débarrassent des mauvaises herbes et ont le pouvoir d’aider les plantes à pousser. Ils agissent, au fond, comme un engrais à végétaux, par leur simple présence, s’ils sont gâtés et se sentent appréciés par leur propriétaire. Ils sont habituellement pacifiques, donc non Kiolla, il n’y a pas de danger qu’ils te mordent, surtout si tu es gentille avec eux, c’est plutôt l’inverse, en réalité, ils te fuiront s’ils ne se sentent pas en sécurité, ils ont plus peur de toi que tu pourras avoir peur d’eux! Comme la dit Szidas, ils sont très gênés, il faut savoir les flatter dans le sens du poils… autant au sens propre que figuré. Habituellement, on ne les voient pas, ils se cachent, alors ils ne font pas comme s’il étaient des nains de jardins, ils vont sous terre ou dans la forêt, quand ils peuvent…

Khanrell pensa alors que ça ne lui servait à rien de tester d’avantage leurs connaissances, personne n’allait parler plus, ils avaient besoin d’être motivés par un peu d’activité. Il fallait que la pratique commence pour de bon. Elle distribua de petites notes à tout le monde, contenant les indications à suivre pour attirer un Gizmlin, soit le calme, le ton de la voix, les sifflement et les mots d’apaisement. Mais surtout, la demande d’aide.

-Alors, vous voulez les voir? Aujourd’hui, je vais vous apprendre à les appeler, puis à gagner leur confiance, et demain on reviendra pour voir si ce sera plus facile. Ce qu’on va faire, c’est entré dans les bois, trouver des mauvaises herbes qu’ils aiment tant, et leur demander gentiment de nous en débarrasser. Séparez-vous, s’il y a une masse ils ne viendront pas, mais je ne veux pas que vous vous éloignez trop, je veux tous pouvoir vous voir, c’est clair?

L’enseignante attendit la réponse du groupe avant d’ouvrir la marche, se contentant de ne faire que quelques pas après le premier arbres, question de ne pas être invisibles à partir du château, mais surtout, ne pas franchir la frontière de l’orée, après quoi certaines créatures pouvaient se sentir agressées dans leur environnement. Elle savait que les enfants n'auraient pas de difficultés avec l’exercices d’aujourd’hui, car en réalité, les Gizmlins de cette forêt étaient habitués de se faire appeler, et commençaient à être moins timides. Mais c’était tout de même la première fois que tout un groupe entrait dans leur environnement, ils pouvaient avoir peur. L’important, c’était que personne ne s’enfonce dans les bois… Car les autres créatures magiques n’étaient pas si conciliantes…

La jeune femme se pencha sur le bord d’un arbre, et trouva des petites mousses envahissantes qui grugeaient le tronc. Elle chuchota le reste de ses explications, invitant d’un mouvement de la mains ses enfants à se rapprocher pour bien l’entendre.

-Ça, ça devrait suffire… Petiiitt? Gizouuuux?

Elle sifflota quelques mots doux pendants 10 secondes, c’est tout ce qu’il suffit pour que deux petites bêtes poilues arrivent et se mettent le nez dans la mousse. L’enseignante prit même la permission de leur caresser la tête, pour montrer aux élèves qu’ils sont bien inoffensifs.

-Vous voyez, c’est facile, allez-y, mais ne vous éloignez pas trop, je le répète, la forêt peut-être dangereuse au delà de cette limite. Si vous ne voyez plus le château, rebroussez chemin.

Ça fait peur? Vaut mieux prévenir que guérir!


[N'ATTENDEZ PAS WILLIAM! IL NE VIENT PLUS! VOUS N'ÊTES PAS OBLIGÉS DE RESPETER L'ORDRE DE DÉPART NON PLUS]

_________________
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'orée de la forêt    Jeu 21 Aoû 2014, 23:11


- Arrête de faire le malin, je n’ai pas le temps de te chercher! Léo, montre-toi, vilain garçon!


Alice était bien embêtée. C’était l’heure du repas matinal de Léo, mais le furet refusait de se montrer. Ce n’était pas très différent de d’habitude, bien entendu, mais ce matin, la jeune fille avait un peu de retard et elle n’avait pas le temps de jouer à cache-cache avec son copain. Celui-ci, se rendant compte que sa maîtresse ne voulait pas plaisanter, sortit le bout de son nez du dessous du tapis et renifla l’odeur qui lui semblait probablement délicieuse de sa collation matinale. Étant libre la plupart du temps, il aimait bien cette petite collation matinale que lui offrait sa maîtresse sur un plateau d’argent, d’autant plus qu’il devait chasser lui-même ses proies le reste de la journée.

La jeune fille caressa son petit animal avant de mettre son manuel dans son sac et de sortir de la maison, où, comme à l’habitude (les semaines ou il était à la maison), Liam l’attendait. Celui-ci, vêtu d’un jean de marque à la coupe décontracté et d’une chemise tout aussi luxueuse à manche courte, la regarda avec un sourire carnassier sortir de la maison. Marcus et Marie étaient bien entendu au courant des moqueries de Liam, mais ceux-ci en faisait peu de cas, croyant à tord que ce n’était qu’un simple jeu entre les deux enfants. C’est donc la tête basse que la jeune fille sortit de la maison pour rejoindre son demi-frère, qui n’en attendait pas davantage pour rabaisser la jeune fille.

- Alors, le nain de jardin, tu comptes trainasser encore longtemps ?


- Non…
répondit Alice d’une voix à peine intelligible.

- Tu parles aussi fort qu’une fourmi toi! Allez, en route, je n’ai pas envie d’être en retard a cause d’une bonne à rien comme toi.


C’est donc dans cette ambiance chaleureuse que les deux enfants se dirigèrent vers l’école du Ruisseau. Ils se séparèrent rapidement après avoir traversé la rivière, au grand soulagement d’Alice, qui ne pouvait pas supporter Liam trop longtemps. Elle se dirigea vers son cours de soin aux créatures magiques qui, pour la première fois, avait lieu à l’extérieur, au plus grand bonheur de la jeune fille. Lorsque celle-ci arriva, elle se fondit dans la masse, profitant des conversations déjà entamé pour passer inaperçu. D’autres arrivèrent, puis madame Fioreis se pointa, un air joyeux sur le visage. Dès qu’elle mentionna le gizmlin, le regard de la jeune fille s’éclaira. Bien entendu qu’elle savait ce qu’était ces mignonnes petites bêtes! Marie et son père en avait dans le jardin, derrière, ils s’occupaient des mauvais herbes et rendait le jardin meilleur, elle avait eu l’occasion de les voir lorsqu’elle s’occupait du jardin cet été! Pourtant, pas question de s’exprimer. Elle préféra baisser les yeux, évitant de croiser le regard de madame Fioreis. Cela marchait habituellement très bien, comme méthode pour se faire oublier. Jusqu’à maintenant, sauf par la liste de nom, son professeur ne devait même pas se douter de son existence, et c’était très bien comme ça. Une fois l’exemple donné, le groupe se dissipa et Alice se dirigea vers un coin tranquille, pas très loin du reste du groupe.

Hé, mon petit, viens me voir,
dit-elle doucement en sifflotant. Viens vers moi, viens petit petit, mignon petit bonhomme, chantonna-t-elle à voix basse.

Sentant un mouvement sous ses pieds, Alice se décala d’un pas avant de s’asseoir par terre, parlant doucement. Un peu gêné par ses petits appels enfantins, la jeune fille décida plutôt de faire la conversation au petit bonhomme là-dessous.

- Tu sais, chez moi, Marie, ma belle-mère, elle a des gizmlins dans le jardin. Ils sont vraiment gentil avec moi, je peux même les caresser parfois, mais je sais qu’il ne faut pas vous faire peur, il faut parler doucement, juste comme ça, et ne jamais vous prendre par surprise, parce que vous n’aimez pas ça du tout.


Lorsque le petit être pointa le bout de son nez, Alice sursauta, faisant fuir le petit bonhomme, qui avait eu peur de son saut. Le rassurant doucement, elle l’encouragea à revenir, ce qu’il fit progressivement. La jeune fille tomba en amour avec les grands yeux remplis d’intelligence de la petite créature. Le caressant doucement, la jeune fille parvint, après quelque minute de cajolerie et de mots doux, à le prendre dans ses bras. Elle ne s’était pas rendu compte d’avoir été la première à y arriver, mais cela ne saurait tarder, au grand déplaisir de la petite, qui préférerait sans aucun doute qu’on l’oublie avec la petite bête.
Revenir en haut Aller en bas
Khanrell Fioreis
Enseignante de Soins Créatures Magiques
avatar

Âge (du perso) : 21
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 24/04/2014
Messages : 547
# de RP : 60

Caractéristiques du Compte
Compte: Principal (MP)
Référence:
Statut: Actif / Présent

MessageSujet: Re: L'orée de la forêt    Mer 17 Sep 2014, 19:20

Kiolla, Szidas, n'attendez pas pour Laureline, ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu, et William est parti c'est officiel ^^ D'ailleurs, pas obligés de respecter l'ordre de départ, postez quand vous êtes prêts!

_________________
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'orée de la forêt    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'orée de la forêt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt
» Une petite leçon dans la forêt
» La forêt morvandelle
» [Gobelins des forêts] Les "Bones Basha"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École de Magie du Ruisseau - Forum JDR :: Corbeille :: Archives des RPS :: RPs de l'an 1-
Sauter vers: