École de Magie du Ruisseau - Forum JDR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 William James - Do you think that I'm the best ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: William James - Do you think that I'm the best ?   Mer 18 Juin 2014, 12:06












NOM
ÂGE
SEXE
FONCTION

William James
12 ans
Masculin
Elève de Première Année


PHYSIQUE

William se contempla devant son miroir, fit un petit sourire, un clin d’œil, repassa ses cheveux derrière ses oreilles, se muni de son peigne et entrepris d’arranger quelques mèches. Ah. C’était bien lui. Cet âge somptueux devant le miroir. Cet être qui aimait à voir les femmes à ses genoux, alors qu’il n’avait même pas encore mué.
Ses beaux cheveux marron. Indomptables. Comme lui, bien évidemment. Et si certains diront que des fois sa couleur de cheveux, vire au roux, cela ne fait que le rendre plus beau. Bien sûr, parfois, par miracle, il parvient à les coiffer correctement. Mais après tout, seul lui sait comment maîtriser sa chevelure. Il est le meilleur. Le plus cool. Le plus classe. Et personne ne sait résister à ses yeux verts et à son charme inné.
En plus, regardez-le : Sur les photos de classe il est toujours le plus grand, le plus imposant. On se met sur la pointe des pieds pour l’atteindre, et il aime ça. Regardez moi bande de serviles êtres, du haut que vous êtes, vous ne parviendrez jamais à m’égaler car je suis le meilleur.
Il respire la force, la confiance en lui, il aime s’entretenir, et est déjà un jeune adulte avant l’âge. Sa vue est cent pour cent au top, ses oreilles sont bien cirés, ses chaussures aussi. Ses habits paraissent un peu négligé, mais qui ne rêve pas d’avoir un bad boy à ses côtés ? Il aime son image, et le fait sentir, par la façon qu’il regarde son miroir.
Miroir mon beau miroir, cesse donc d’hésiter, tu le sais au fond de toi : C’est moi le plus parfait, le plus beau, et j’écraserais le monde entier par ma perfection.



MENTALITÉ


Les imbéciles sont toujours ceux qui pensent que leur miroir va leur répondre. Mais William sait qu’il n’est pas un idiot. Il est très intelligent, c’est bien connu.
Il est riche. Il est bien vêtu. Il est tout ce que l’homme parfait est, alors qu’il n’a que douze ans. Il n’a aucun défaut. Ce sont les autres qui sont remplis d’imperfections, comme cette idiote de rousse, de tête de rat, de… Oh. Lui, agressif, méchant et méprisant ? Voyons, jamais de la vie.
Il a un très bon sens de l’orientation. Il est doué dans tous les sports possibles. Il est attentif en cours, sauf quand le prof l’ennuie, où qu’il regarde soudainement par la fenêtre parce que c’est toujours plus intéressant que les cours, voir même, quand il ne sèche pas les cours tout court. Et non, voyons, il n’est pas du tout incapable de retenir une leçon, trop facilement distrait, et en vérité, assez stupide. Cela serait vraiment une infamie de dire cela de lui.
Il a bon cœur, il aime à aider les gens. En leur rappelant leur place. Après tout, William est au dessus de l’échelle, et tous les autres sont en dessous. Et il aime à le faire rappeler à toute la terre entière, surtout cette moisissure orange qui passe parfois devant lui. Et bien évidemment, on ne peut surtout pas appeler cela être égoïste et égocentrique.
William aime se faire des amis. Surtout si ceux-ci sont en haut de la pyramide, et lui permettent d’écraser les gens. Les autres, sont inintéressants. Il n’y a pas lieu à être gentil, à prendre son temps à faire attention aux autres. Tant que l’on est hypocrite, malhonnête, et menteur, tout passe, tout roule, et on gagne toujours à être un peu plus connu, adulé, admiré. Puisque les gens pensent que l’on est une personne parfaite, ce que William est, voyons !
Allons, s’il ne l’était pas, il n’aurait pas le plus de copines possibles. Plus on en a mieux, c’est, c’est comme l’argent. La quantité, la quantité, toujours la quantité. Qu’est ce que la qualité ? Cela n’existe pas voyons, surtout quand on est parfait.
Après tout, tout le monde le sait. Les personnes qui prétendent être parfaites, n’ont aucune qualité. Juste de la quantité. Et c’est ce que William est. Un sale gamin qui ne pense qu’à lui, égoïste, un peu stupide sur les bords quand il oublie de réfléchir ce qui arrive souvent, juste doué à mépriser et haïr les gens par le pur plaisir de ce sentir fort.







FORCES/FAIBLESSES

Cela ne surprendra personne, mais William est extrêmement compétent pour apprendre tout ce qui pourra lui servir à blesser les gens. C’est sûrement pour cette raison qu’il a d’étonnantes facilités en sortilèges et en défense contre les forces du mal. Bien que pour lui, les forces du mal, se trouvent être par exemple cette maudite rousse qui passe son temps à le suivre, ce virus tâché, cette misérable andouille qu’il rêve constamment d’écraser.
Par contre, tout ce qui semble demander de la patience, de la douceur, du cœur et de la chaleur sont ses faiblesses. Il fait du mal aux créatures magiques en cours de soins aux créatures magiques, il tue les plantes par sa simple stupidité en botanique et pourrait tuer des gens en faisant de la médecine magique. Mis à part ça, il est suffisamment précis et minutieux pour réussir en potions. Surtout celles qui consistent à empoisonner ses rivaux et ennemis.
Néanmoins, comme il n’y connaît rien en monde magique pour le moment, pour être sûr d’être parfait partout et admiré de tout le monde, il s’est inscrit à tout pleins de cours différents, histoire d’être sûr qu’il maîtrise tout partout.

-Défense contre les forces du mal
-Métamorphose
-Vol sur balais
-Sortilèges et enchantements
-Manipulation des 5 éléments naturels
-Potions
-Histoire de la magie
-Divination
-Astronomie
-Soins aux créatures magiques
-Botanique




BIOGRAPHIE

Papa était ingénieur, maman était avocate. Jamais là, mais ramenant toujours en quantité de quoi survivre, vivre, revivre, tropvivre.
Ils ne firent jamais attention à comment ils avaient pu éduquer leur progéniture, mais ce qui est sûr, c’est qu’ils ne pensèrent jamais à lui couper les vivres.
Dès sa plus petite enfance il aimait à donner des coups de pieds à ceux qui osaient le traiter de façon inapproprié. Il s’imposait comme le chef à la récré, et aimait écraser les pieds de ceux qu’ils détestaient. Ce fut en école primaire, quand il avait six ans, d’ailleurs qu’il trouva des cibles parfaites pour passer ses caprices, ses colères, notamment cette boule rousse rouillée. Ah. Cette maudite Elisabeth. On peut clairement dire que leur ennemitié dure depuis le début de leur existence. Ils n’ont jamais pu se blairer.

Certains se trouvent leur meilleur ami pour la vie au primaire, et d’autre leur pire ennemi. C’était le cas pour William et Elisabeth. Cette pauvrette au père déshonorant et honteux, à la famille médiocre, aux cheveux incroyablement laids, au visage tout rond et désagréable. William n’est pas si horrible que ça : Il sait apprécier par exemple, la tenue de Frédéric qui malgré son dentier – ah c’est un appareil dentaire ? C’est pareil ! – sait s’habiller correctement, ou encore les grands yeux gris de Lucie cette imbécile d’intello ratée. Mais chez Elisabeth, il n’y a rien qu’il puisse apprécier.
Si. Le fait qu’elle n’est pas d’amis. Que personne ne l’aime. Que tout le monde l’évite. Au moins peut-il se moquer du fait qu’autour de lui lévite des tas de gens et vers elle rien. Néanmoins, il aime surtout quand elle est loin de lui, quand il peut s’en passer, quand il peut parler de tout et de rien avec ses amis par intérêt…
Mais au fond, c’est sûrement parce que c’est ce qu’Elisabeth est ce que William aurait pu devenir s’il n’avait pas eut sa richesse, qu’il la déteste autant. Après tout, ce type est si méprisable, que s’il n’était pas pourri gâté, couvert de cadeaux, de gâteaux, de fêtes incroyablement gigantesques et gargantuesques, il n’aurait aucun ami et se retrouverait tout seul.

Bref. Hormis cette boule orange, il passa toute son enfance à exceller partout. Dans le sport en tout cas. Dans les autres matières, il aimait à dormir, sortir des mots d’absence signés par ses parents négligents, jouer avec ses amis, ou aux jeux vidéos. C’est sûrement pour cette raison qu’il se voyait bien partir dans la filière sportive de la super école où il irait une fois qu’il aurait douze ans. Un énorme établissement privé pour les gamins né avec une cuillère en or dans la bouche. Proposant tout un tas de choses intéressantes pour un jour faire partie de ses personnes qui dirigent le monde en levant juste un petit doigt.
Loin de ses idiots pauvres, et surtout de face-de-rouille.
Alors, quand l’été arriva, il fut le garçon le plus heureux du monde, surtout après avoir craché une dernière fois son venin à cette imbécile de rousse moche. Il lui avait fait clairement comprendre : Il partait dans un meilleur endroit qu’elle et c’était vraiment tant mieux.

Et enfin il pu profiter de ne plus avoir de cours pour passer son temps dans son grand jardin à inviter ses faux amis à jouer au foot avec lui. Il faisait des tas de fêtes, plongeait sans cesse dans sa super piscine de la mort qui tue, et aimait cela. Il se réveillait à midi, voire même plus tard, faisait son sale gamin.
Et un jour il reçu la visite de sa tante. Celle-ci avait tendance à montrer légèrement trop d’affection envers les enfants, et William étant encore un enfant, il n’y réchappa pas et fut dorloté d’une façon qu’il haissait.
Alors il espéra,  être loin de cette tante collante, être dans sa piscine. Il le souhaita si fort qu’un grand coup de vent le projeta jusque dans l’eau, au grand étonnement des invités et de sa famille ce jour là.
Même William ne comprit pas ce qu’il venait de se produire. Scientifiquement parlant, c’était improbable. Bien qu’il n’en soit pas sûr parce que franchement, les sciences c’était atroce à apprendre, il savait quand même ce qui était irréalisable. Surtout qu’il n’y avait que lui qui avait fini dans sa piscine.

Ce fut quand il reçu sa lettre pour l’école du ruisseau qu’il comprit mieux ce qu’il venait de lui arriver. Il était un sorcier. Cela lui donnait une meilleure raison d’être supérieur à la terre entière. Il dépassait même ses parents avec ce genre de détail.
Alors, ce fut tout fier, et rempli d’idées de célébrité, et d’ambition, qu’il fini par atterrir dans cette école. Et qu’il reconnu une chevelure rousse flamboyante.
Oh non. Elle était là aussi cette face-de-rouille ? L’école allait peut-être pas s’avérer si palpitante que ça….



Liens et relations

Elisabeth Charron : Boule orange, face-de-rouille, mocheté ambulante… C’est sa pire ennemie. Il la déteste depuis leur enfance, et aime à lui rappeler plus qu’aux autres qu’il sera toujours le meilleur par rapport à elle.














NOM
AGE
AUTRE PERSO
DÉCOUVERTE

Caroline, ou Personne.
19 ans 1/2
Je n'en ai pas ici x).
Facebook !



Bonjour Invité !

Bonjour je suis Personne et je suis le roi des mondes. En plus d'être un koala volant. Je finis actuellement un BTS Design graphique option communication et médias numériques, et si ça vous parait pompeux ça se résume simplement par du graphisme multimédia, ou encore de l'infographie. Mon rêve était d'être webdesigner, mais je désire faire des études de développement web pour combler mes lacunes (oui je sors de lettres de motivations) même si je me débrouille déjà pas mal avec le HTML et le CSS. Bref, vous l'aurez compris, j'aime le graphisme et le code. J'aime le rp aussi, écrire, lire, manger des pancakes, et des pâtes. Je vis à l'est de la France, et j'ai déjà visité le Québec (et le Canada accessoirement ?) et j'aimerais y retourner, haha. Sinon, j'aime les sales gosses.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William James - Do you think that I'm the best ?   Mer 18 Juin 2014, 12:23

Au fait, je sais pas si ça sert vraiment, mais. J'ai fini cette fiche rien qu'en la postant. (je suis parfait, je vous l'ai déjà dit ?)
Revenir en haut Aller en bas
Ashanta Fioreis
Élève
avatar

Âge (du perso) : 15
Sexe (du perso) : Féminin
Date d'inscription : 29/04/2014
Messages : 93
# de RP : 11

Caractéristiques du Compte
Compte:
Référence:
Statut:

MessageSujet: Re: William James - Do you think that I'm the best ?   Mer 18 Juin 2014, 13:31

Présentation approuvée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William James - Do you think that I'm the best ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
William James - Do you think that I'm the best ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» William A. Hawksworth / Vampire / Théo James RESERVE
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École de Magie du Ruisseau - Forum JDR :: Corbeille :: Archives des RPS :: Présentation-
Sauter vers: